La Norvège donne son soutien au format ODF

Mobilité

Le gouvernement norvégien a décidé d’agir pour gagner son indépendance vis-à-vis de Microsoft.

Le gouvernement norvégien a manifesté son soutien au format ODF (Open Document Format) en préconisant que le format soit utilisé pour tous les fichiers disponibles sur les sites Internet officiels.

Cette obligation imposée par le ministère de l’Administration et de la Réforme n’entrera toutefois en vigueur qu’à compter de 2009. “Le gouvernement a décidé que toutes les informations sur les sites internet étatiques devront être disponibles dans les formats ouverts HTML, PDF et ODF”, a indiqué le ministère dans un communiqué officiel. “L’époque à laquelle les documents publics n’étaient disponibles qu’au format Word de Microsoft va ainsi toucher à sa fin.”

Selon Heidi Grande Røys, ministre de l’information, cette décision devrait améliorer la concurrence entre les différents éditeurs d’applications bureautiques. “Chacun devrait disposer d’un accès équitable à l’information publique”, a-t-elle déclaré. “A partir de 2009, les citoyens pourront choisir le logiciel qu’ils préfèrent utiliser pour accéder aux informations publiques.”

L’ordonnance préconise que les sites Web publics devraient utiliser le format de base HTML, les formats PDF 1.4 ou ultérieurs ou PDF/A pour les autres documents et le format ODF pour les fichiers modifiables par les utilisateurs.

Traduction de l’article Norway backs Open Document Format de Vnunet.com en date du 21 décembre 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur