La Playstation 2 n’est pas une console de jeu

Mobilité

Sony vient de dévoiler au Japon ses projets en matière de services interactifs accompagnant la Playstation 2. Dotée de ports USB, Firewire et à partir de 2001 d’un disque dur, la console promet d’empiéter sur le terrain de l’informatique domestique grâce à son talent affiché pour le multimédia.

Sony l’a dit, sa Playstation 2 ne sera pas une banale console de jeu. Déjà présentée comme une championne de l’animation et du jeu avec un processeur graphique capable d’afficher 55 millions de polygones par seconde (voir édition du 17 septembre 1999), la nouvelle machine promet fort d’empiéter sur le terrain sacré des PC du grand public. Pourquoi ? Parce qu’en plus de jouer et de devenir le lecteur DVD de votre salon, la Playstation 2 disposera à partir de 2001 d’un arsenal de services multimédia regroupés sous le nom de e-Distribution. Associant l’Internet à haut débit, le jeu et la vidéo, ces services transformeront la console en plate-forme interactive pour regarder un film (grâce à une décompression MPEG 2 matérielle), écouter de la musique ou acheter sa pizza à domicile. Pour enregistrer ses parties, ses morceaux ou ses e-mails, l’agence d’information AsiaBizTech rapporte qu’un disque dur externe de 50 Go et différents périphériques hardware viendront compléter la configuration à partir de 2001. Selon les projets de Sony, un disque dur interne pourrait même être intégré dans la machine, la rapprochant encore davantage du PC de la famille. En outre, les différents ports de la console ouvrent la porte à bon nombre d’applications liées à la musique ou la vidéo. Deux ports série USB, un slot PC Card et un port Firewire (appelé i.Link chez Sony) permettront de communiquer avec nombre d’appareils à l’instar des PC. Pour assurer la diffusion de données plus rapidement sur le Web, la Playstation 2 comprendra en outre un modem câble à haut débit. “Les réseaux seront les médias qui fourniront les contenus, et ils remplaceront les CD-Rom et les DVD-Rom. Alors, nous devons être sur les réseaux à haut débit. Nous n’envisageons pas de fournir nos services sur les fils du téléphone”, prévient Ken Kuturagi, Pdg de Sony. On devrait en savoir plus sur ces fameux services dans les prochains mois, à l’approche de la sortie de la console le 4 mars 2000. Sony espère faire un tabac en écoulant un million de Playstation 2 en l’espace d’une semaine. En Europe, le concurrent Sega a déjà tenu son pari à l’occasion du lancement de la Dreamcast. Selon le constructeur, plus de 100000 modèles ont été écoulés en moins de 24 heures.Pour en savoir plus : http://www.sony.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur