La police interpelle le hacker public n°1

Mobilité

Le “hacker le plus recherché de France” vient d’être arrêté par la police lilloise, selon Reuters. Le lycéen, mineur, aurait avoué avoir piraté plus de 2 000 pages d’accueil pour y afficher des messages à caractère politique. Il risque une peine de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

La saison semble propice aux arrestations spectaculaires… L’agence Reuters nous apprend en effet que la police lilloise a interpellé celui qui était considéré comme le “hacker le plus recherché de France”, responsable du piratage de plus de 2 000 pages d’accueil de sites Web. Le lycéen de 17 ans, qui exploitait les failles de sécurité des sites depuis avril 2002, serait passé aux aveux.

Le jeune homme privilégiait les sites gouvernementaux et militaires pour y afficher des messages à caractère politique. Il aurait ainsi piraté de nombreux sites français et étrangers, en particulier celui de la marine américaine et celui de la préfecture du Pas-de-Calais. Il a été mis en examen pour “accès et maintien, entrave et modification de données dans un système informatique” et encourt une peine maximale de trois ans de prison, ainsi qu’une amende de 45 000 euros.

L’affaire Mitnick

Cette affaire rappelle bien sûr la longue traque et l’arrestation outre-Atlantique du célèbre hacker américain Kevin Mitnick, dont les attaques avaient causé un préjudice estimé à plusieurs millions de dollars (voir édition du 11 août 1999). Le pirate avait finalement écopé d’une peine de plus trois ans de prison et d’une amende de 4 000 dollars, et s’était retrouvé, même après sa libération, interdit de toucher à tout appareil permettant un accès à Internet (voir édition du 21 janvier 2000). Pourtant, les meilleurs spécialistes en sécurité informatique sont souvent d’anciens hackers repentis…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur