La Pomme tirée par le reste du monde

Cloud

La compagnie a vendu plus de machines dans le reste du monde qu’aux Etats-Unis. Mais c’est bien l’Europe, la bonne surprise d’Apple : malgré le ralentissement économique du secteur informatique, les ventes y progressent de 3 % en nombre d’unités. Dans le même temps, la part de l’AppleStore augmente et celle des revendeurs… chute !

Une information très importante ressort de la conférence téléphonique concernant les données financières d’Apple : l’Applestore représente pour ce trimestre quelque 33 % des ventes de la firme alors que cette part oscillait entre 20 et 25 % auparavant. Cette progression dans la part des revenus est due à la baisse des ventes réalisée par la distribution. Les revendeurs ont connu une baisse de près de 20 % de leurs ventes ! On comprend dès lors la colère que Steve Jobs a exprimée lors de sa rencontre avec 300 d’entre eux la semaine dernière (voir édition du 16 janvier 2001). Cette chute des ventes doit être diagnostiquée correctement. Est-ce un désengagement des réseaux grand public ou la conséquence du ralentissement économique ? A moins qu’il ne s’agisse du niveau de la rétribution laissée par Apple à ses partenaires, démotivés, qui serait la conséquence de ce manque à gagner ? L’évolution de ce canal sera quoi qu’il en soit à surveiller de près…

Malgré la présence record de 93 000 personnes au dernier MacWorld de San Francisco, le G4 Cube n’a pas l’air de susciter l’engouement. Il a atteint les prévisions les plus basses de la firme, mais Fred Anderson pense que le produit doit pouvoir atteindre sa cible. Il semble confiant en partie en raison de la demande pour les nouveaux produits présentés au salon, qui est particulièrement forte. Le second trimestre 2001 d’Apple devrait donc lui permettre de renouer avec les profits. La montée en puissance de la société s’effectuera durant tout le trimestre et se poursuivra tout au long de l’année. Elle sera soutenue par de nouvelles sorties de produits qui interviendront dès le mois prochain, mais aussi et surtout grâce à MacOS X, le nouveau système d’exploitation dont les cadres d’Apple indiquent qu’il entraîne à sa suite toute l’industrie.

Le marché européen en progression

Mais le meilleur est ailleurs : si les revenus de la firme restent principalement axés sur l’Amérique (51 % de l’ensemble), le nombre d’unités vendues est passé du côté de l’international pour la première fois dans l’histoire de la société, et ce malgré la défection du Japon et de la partie Asie/Pacifique, dont les ventes ont chuté. C’est l’Europe qui tire le mieux son épingle du jeu, avec une progression de 3 % du nombre de Mac distribués. Au plan mondial, 659 000 Mac ont été vendus durant le trimestre, moitié moins que l’année dernière à la même époque. En revanche, les chiffres montrent une progression sensible de l’iBook, d’un trimestre sur l’autre : les effets du renouvellement à l’issue de l’Apple Expo, quand toutes les autres machines “déraillent”, le pire étant le G4 Cube.

Pour en savoir plus :

Le site Europe d’Apple (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur