La Poste modernise sa branche courrier avec des services Internet

Cloud

En lançant son plan Cap Qualité Courrier, La Poste a fait un premier point sur la Lettre Recommandée Electronique et ses autres filiales high-tech.

La Poste annonce faire ses “révolutions” (industrielle, service, sociale et commerciale) avec le lancement du plan Cap Qualité Courrier. Ce programme pluriannuel (2004-2010), qui concerne toutes les chaînes de sa filière courrier, a pour objectif de moderniser cette activité stratégique dans la période 2004-2010. L’investissement global s’élève à 3,4 milliards d’euros. Dans ce pôle qui représente 58% du chiffre d’affaires de La Poste (soit 10,8 millions d’euros pour 2004), le groupe postal a développé des services électroniques pour le compte de ses clients professionnels.

A l’occasion de la présentation du programme Cap Qualité Courrier qui s’est déroulée le 27 avril, La Poste a fait le point sur le déploiement de la Lettre Electronique Recommandée (LRE), qui avait été lancée en mai 2004. Ce service permet à une entreprise ou un particulier d’envoyer ce type de courrier par Internet. La Poste se charge ensuite de mettre cette correspondance électronique en format papier et de la distribuer par courrier postal classique.

Selon un premier bilan effectué par La Poste, 1200 entreprises se sont inscrites au service LRE. Côté particulier, le groupe postal recense 250 nouvelles inscriptions par jour. 400 000 visiteurs se sont rendus sur ce service en ligne depuis sa création. En moyenne mensuelle, 150 000 lettres recommandées sont distribuées.

Un bouquet d’e-services orientés entreprises

Naturellement, la dématérialisation du courrier est un sujet que La Poste tente d’appréhender. Avec sa filiale Maileva créée en 2002, l’opérateur de courrier en ligne propose des solutions éditiques pour “envoyer des documents papier depuis un ordinateur”. Pour cela, la société s’appuie sur trois canaux d’envoi : lettre, mail et télécopie.

En 2004, Maileva, qui recense 5000 clients, affiche un chiffre d’affaires de 11,1 millions d’euros (en hausse de 35% par rapport à l’année précédente). La Poste estime à 10 000 le nombre d’utilisateurs du service. 17 millions de plis ont été traités par l’intermédiaire de Maileva. En début d’année, la filiale de La Poste a lancé une offre d’archivage en ASP afin que les PME puissent remplir leurs nouvelles obligations légales de conservation des documents (voir édition du 24 février 2005).

La Poste dispose également d’autres filiales dédiés à la fourniture de prestations électroniques : Certinomis est une autorité de certification des échanges électroniques, Selisa se positionne comme un spécialiste de l’ingénierie et intégration de système d’informations tandis que Seres développe et héberge des services d’échanges électroniques professionnels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur