La Poste s’engage dans le commerce électronique

Cloud

La Poste étend ses services financiers avec notamment, dans le cadre de l’e-commerce, des solutions de paiement en ligne sécurisé. Côté client, la Poste propose la solution e-Carte bleue qui évite de faire transiter son numéro de carte par le Réseau. Côté site e-commerce, La Poste sert d’intermédiaire de confiance entre le client et le site afin de sécuriser les paiements en ligne.

Après la Société Générale et la Caisse d’Epargne d’Ile-de-France, c’est au tour de La Poste de proposer e-Carte bleue (voir édition du 9 avril 2002), un service de paiement en ligne sécurisé. La solution s’adresse toutefois uniquement aux clients de La Poste. “L’idée est de redonner confiance aux internautes lorsqu’ils achètent sur Internet”, déclare Patrick Werner, directeur des activités financières et du réseau grand public de La Poste. Le principe d’e-Carte bleue est d’éviter de transmettre son numéro de carte par le réseau au moment de régler un achat.

Une fois inscrit, l’internaute de La Poste reçoit un identifiant et un mot de passe, ainsi que l’adresse Web pour télécharger sa e-Carte bleue. Le logiciel permet de générer en temps réel et de manière aléatoire un numéro de carte à usage unique lors de chaque achat en ligne. La tarification de ce service est au forfait. Ainsi il en coûtera 8 euros pour un détenteur d’un compte Bagoo (pour les 18/25 ans), 10 euros pour un compte Adispo et enfin 12 euros pour un compte courant classique. A titre de comparaison, la Société Générale demande 6 euros à l’inscription puis 0,50 euro par transaction. Mais même si La Poste propose un tarif moins élevé, le système oblige toujours le client à payer un service qui de toute façon ne garantira en rien contre l’utilisation frauduleuse de sa carte bleue. La plupart des études ont effet montré que la majorité des interceptions de numéros de carte bancaire est réalisée dans le monde physique… Par ailleurs la loi prévoit qu’en cas d’utilisation frauduleuse d’une carte bancaire, la banque est tenue de rembourser le client.

Assurance de livraison

La Poste lance, en complément de cette offre, une assurance livraison gratuite pour des achats d’un montant supérieur à 15 euros. “Les principaux risques auxquels s’exposent aujourd’hui les internautes sont les litiges commerciaux, en particulier liés à la livraison”, rapportait l’assureur des sites marchands, Fia-Net (voir édition du 27 juin 2002). La Poste couvre ainsi l’internaute en cas de non-livraison ou en cas de livraison d’un produit défectueux ou non conforme à la commande initiale.

Scellius : outil d’intermédiation de paiement

Du côté des sites d’e-commerce, la Poste arrive avec un nouveau produit de paiement en ligne : Scellius. Toutes les informations transmises lors de la commande, comme le numéro et la date d’expiration de la carte bancaire, sont codées et cryptées selon le standard SSL. Ces données ne vont à aucun moment transiter sur le site Web du commerçant. La Poste vérifie d’une part que le marchand dispose bien d’un compte lui permettant ce type de transaction et d’autre part que le numéro de carte fourni par l’acheteur est cohérent et que la carte ne fait pas l’objet d’une opposition. La Poste obtient ensuite de la banque de l’internaute l’autorisation du débit et transmet cette information au marchand. La tarification est au cas par cas et dépend du volume de transaction effectuée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur