La présence d’Apple dans les foyers s’érode

Cloud

Alors que les résultats financiers du troisième trimestre prouvent l’excellente santé d’Apple et que MacWorld Expo va faire exploser les records d’entrées, une étude montre un affaiblissement de la présence des Macs dans les foyers américains.

Une étude de Media Metrix, société spécialisée dans les études de marché liées au monde numérique, montre une chute de la présence des Macs dans les foyers américains. De 4,9 millions de foyers équipés en Mac en 1996, on passe à 3,8 millions cette année. 300 000 de moins que l’année dernière. Une baisse moyenne de 5 % par an. Le vice-président de Media Metrix, Bruce Ryon, a indiqué que les résultats étaient sur une pente inquiétante, et peuvent être directement attribués à la baisse de la présence de la Pomme sur le marché de l’éducation. Ce qui est d’ailleurs un des problèmes d’Appel en France (voir édition du 29 juin 2000).

“Nos études ont montré que la bonne réussite d’Apple dans les foyers était directement liée à sa bonne réussite à l’école. Vous pouvez pratiquement superposer les cartes des concentrations de foyers équipés en Mac avec celles des écoles équipées en Mac. Si l’école s’est orientée sur le Mac, les foyers environnants en sont aussi équipés. De sorte que dans les années 90, alors qu’Apple a commencé à perdre des parts de marché à l’école, et que les gens ont commencé à passer au PC, on a pu constater une diminution de la présence d’Apple à la maison”, a précisé M. Ryon.

La baisse de parts de marché des Mac dans les bureaux est un facteur aggravant. “Ce qui fait que les machines sous Windows entrent à la maison, c’est que les gens les utilisent au bureau”, commente M. Ryon. “De telle façon qu’avec le recul du Mac à l’école et la pression de Windows au bureau, les Mac en sont poussés dehors quand les PC y entrent”.

Si le Mac conserve des positions à l’école (voir édition du 10 mars 2000), il est possible qu’il revienne fortement dans les foyers. Mais le vice-président de Media Metrix a bien peur qu’Apple n’arrive pas à maintenir ses parts de marché. Bruce Ryon est assez pessimiste quant à un retour de la firme de Cupertino dans les bureaux, ce qui aurait pour effet de contrebalancer le glissement détecté dans les foyers.

L’étude a été réalisée auprès de 15 000 foyers américains entre janvier et mars de cette année. Elle est à mettre en parallèle avec une autre étude qui montre que Gateway et Compaq ont détrôné Packard Bell dans les maisons, chacun avec 10,3 % de parts de marché. La pénétration des PC à la maison est passée de 35,4 millions en 1996 à 55,5 millions de foyers.

Pour en savoir plus :

Le site de Media Metrix (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur