La présentation du Plan Numérique 2012 décalée à la rentrée

Mobilité

Eric Besson, secrétaire d’Etat en charge de l’économie numérique, devait rendre sa copie fin juillet. Pour l’instant, il va juste dévoiler les grandes lignes au Premier ministre.

“Je vous remercie toutes et tous pour votre participation aux Assises [du numérique]”, indique Eric Besson dans une contribution en Une sur le site gouvernemental dédié. “Elles ont été fructueuses, grâce aux ateliers à travers toute la France, métropolitaine et Outre-Mer et sur internet, riches de débats dynamiques et constructifs.” Le secrétaire d’État chargé de la Prospective, de l’évaluation des politiques publiques et du Développement de l’économie numérique, poursuit : “Je vous donne rendez-vous très bientôt pour la présentation du Plan Numérique 2012 !”.

Le “très bientôt”, cela signifie… la rentrée. Effectivement, Vnunet.fr a appris mercredi soir que la présentation officielle du Plan Numérique 2012 a été décalée en septembre. Mais, dès vendredi prochain, le Premier ministre devrait prendre connaissance des grandes lignes du Plan à l’occasion d’une réunion de travail informelle avec Eric Besson. Aucune communication gouvernementale ne devrait filtrer à cette occasion.

Donc, il faudra patienter à la rentrée pour découvrir la Plan Numérique 2012. Pourtant, lors du l’inauguration des Assises du numérique qui s’est déroulée le 29 mai (voir vidéo), Eric Besson avait été pourtant clair : “Le président de la République et le Premier ministre m’ont demandé de présenter avant le 31 juillet 2008 un plan de développement de l’économique numérique pour qu’à l’horizon 2012, la France ait retrouvé les premiers rangs du monde numérique”.

Les assises perdurent

D’emblée, le secrétaire d’Etat était conscient du timing serré pour rendre la copie au Premier ministre avant de partir en vacances. Un timing serré qui est devenu un goulot d’étranglement. A tel point que la vaste consultation liée aux Assises du Numérique se poursuit alors qu’elle devait cesser mi-juillet : l’Association française des éditeurs de logiciels (Afdel) a remis ses propositions aujourd’hui (le mercredi 30 juillet) à Éric Besson développées au cours des Assises du Logiciel.

Et le cycle n’est pas fini : le secrétaire d’Etat doit rencontrer des représentants de l’April, une association en charge de la promotion des logiciels libres. Le rendez-vous est fixé jeudi 31 à 15h15.

Néanmoins, ce délai va permettre à l’équipe d’Eric Besson de peaufiner la version finale du dispositif numérique national. A sa décharge, il est vrai que le suivi des Assises du numérique a constitué un travail de titan. Le spectre des activités TIC à couvrir était très large (27 pistes de travail ouvertes à la concertation “pour préparer le plan de développement de l’économie numérique”).

Et le nombre de sessions dans le cadre des Assises du Numérique a explosé : alors que le gouvernement prévoyait initialement juste une cinquantaine de forums ou d’ateliers à travers la France, il en a finalement recensé 130 .

La rentrée des médias, c’est mieux

Difficile aussi de considérer ce décalage comme un handicap en termes de communication gouvernementale. Car, il faut bien l’avouer : en pleine saison estivale, qui se soucie de l’avenir de la France numérique ? La rentrée est une meilleure période pour attirer l’attention des médias.

De plus, le Premier ministre devrait rendre ses arbitrages sur la question du dividende numérique à la même période, à la suite de la diffusion d’un rapport parlementaire qui traite de ce sujet stratégique pour l’avenir du paysage audiovisuel et télécoms français. 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur