La presse américaine veut fournir des tablettes tactiles à ses lecteurs

MarketingMobilitéOS mobilesTablettes

Les rumeurs colportées par CNN font état de pourparlers entre Samsung et de nombreux groupes de presse américains qui souhaiteraient mettre à disposition de leurs plus fidèles abonnés des tablettes numériques, à moindre frais.

Les journaux américains semblent fin prêts à accueillir à bras ouverts les technologies numériques. Deuxième groupe de presse du pays, The Tribune Company envisagerait d’offrir à ses plus fidèles abonnés une tablette tactile destinée à la consommation de contenus.

Interviewés par CNN, plusieurs employés prétendent que les lecteurs du Chicago Tribune et du Los Angeles Times seraient les premiers à bénéficier d’un exemplaire dudit appareil, mu par une version allégée d’Android.

En préparation dans les ateliers d’un constructeur dont les rumeurs laissent à penser qu’il s’agit de Samsung, cette ardoise numérique aux caractéristiques matérielles non dévoilées connaîtrait plusieurs déclinaisons, notamment au niveau de l’offre logicielle.

Facteur primordial de cette distribution diversifiée, la zone de commercialisation du journal auquel s’abonne le client. Ainsi, les lecteurs de Los Angeles ne recevraient pas le même modèle que leurs homologues de Chicago.

Le contenu diffèrera majoritairement de par les applications installées par défaut. Pour autant, l’appareil devrait être utilisable comme un terminal classique.

En effet, Android ne constituerait qu’un noyau de base pour des surcouches adaptables, mais demeurerait totalement fonctionnel, sans bridage.

Si le projet, encore à l’état d’embryon, affiche d’ores et déjà du retard à l’allumage, son instigateur, le dénommé Eddy Hartenstein, se veut confiant.

Nous devions initier une phase de tests d’ici à la mi-août. Cette date butoir ne pourra être respectée, mais nous irons jusqu’au bout“, précise le P-DG du Los Angeles Times, tête pensante de ce programme.

A l’heure où les coûts d’impression des éditions papier montent en flèche, les distributeurs ne se montrent pas plus tendre et tendent à imposer un nombre croissant de conditions à la revente.

Pour y remédier, les grands acteurs de la presse comptent bien tirer parti de l’engouement généralisé pour les écrans tactiles et les tablettes, et ainsi proposer leur propre canal de diffusion.

Les détenteurs d’abonnements longue durée et de forfaits 3G souscrits chez des opérateurs partenaires pourraient donc prétendre à une réduction tarifaire considérable sur l’achat d’un terminal de lecture numérique.

Cette opération n’est pas sans rappeler celle initiée en 2010 par le quotidien français Les Echos, qui proposaient alors l’iPad à 179 euros en version 16 Go Wi-Fi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur