La presse écrite américaine veut copier le modèle iTunes

Cloud
Information - news

Quatre groupes de presse (Time, Conde Nast, Hearst et Meredith) scellent une alliance afin de développer un kiosque commun de contenus numériques issus de leurs titres.

Aux Etats-Unis, la presse écrite s’organise pour tenter de tirer bénéfice du numérique. Quatre grands groupes éditeurs s’associent autour du développement d’un kiosque unique regroupant leurs contenus numériques. Le déploiement de cette plate-forme fédératrice devrait être officialisée début décembre, croit savoir le New-York Times.

Derrière cette initiative de kiosque numérique, on trouve grands groupes de presse influents sur le marché américain : Time (avec sa batterie de magazines comme People, Time, Fortune…), Conde Nast (The New Yorker, Vogue, Vanity Fair…), Hearst (Marie-Claire version US) et Meredith (Parents). Tous les partenaires seraient associés à part égale.

Au-delà de la concurrrence entre les titres de presse, les groupes de presse ont trouvé des intérêts communs à défendre face à des groupes de distribution de contenus numériques voraces comme Google (Google News), Apple (iTunes) ou Amazon (Kindle).

Cette alliance pourrait servir à définir des règles communes pour la consultation muti-supports des contenus (PC, téléphones mobiles, lecteur e-books…). Elle a vocation à trouver des pistes de développements des contenus de presse adaptés à l’ère du numérique et d’en faire un business rentable.

Des acteurs comme Google refusent de partager avec les éditeurs de presse les éventuels revenus générés par le biais des liens sponsorisés. Alors que leurs contenus des médias se retrouvent souvent référencés sur son moteur d’actualité. Néanmoins, le groupe Internet s’intéresse au potentiel de la presse écrite à l’ère du numérique sous l’angle du micro-paiement par exemple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur