La protection Intel HDCP des disques Blu-ray n’est plus une barrière infranchissable

Mobilité
Blu-Ray Hadopi VideoLan VLC

Avec le concours de l’un de ses professeurs, un universitaire allemand est parvenu à contourner les restrictions du système Intel HDCP, destiné à prévenir le piratage de disques Blu-ray.

Un étudiant de l’université allemande de la Ruhr a fait la paire avec l’un de ses enseignants pour désamorcer le système de protection HDCP, implémenté par Intel dans les dispositifs de restitution et de gravure des disques Blu-ray.

Plus exactement, moyennant 250 dollars de composants nécessaires à l’entreprise, les deux acolytes sont parvenus à en contourner les barrières grâce à un module à base de circuits FPGA.

Derrière cet acronyme peu suggestif se cache le dénommé High Bandwith Content Protection, un algorithme de chiffrement logiciel que ne peuvent interpréter que les appareils équipés en conséquence et porteurs d’une mention distinctive, frappée à même leur châssis ou figurant dans tout document annexe.

D’après les premières études menées à ce sujet fin 2010, une clé maîtresse (qu’Intel a rendue publique, selon Gizmodo.fr) génère une multitude d’identifiants dérivés, selon un protocole implémenté exclusivement dans des équipements alors déclarés compatibles.

Cet artifice déployé dans le cadre de la lutte contre le piratage de contenus audiovisuels empêche l’extraction de données à haut débit, par le biais d’une liaison numérique, via un câble HDMI ou DVI.

Le processus pouvait s’effectuer par des moyens détournés, dans l’éventualité desquelles un réencodage du flux s’avérait toutefois nécessaire, proscrivant la copie parfaite en 1:1.

Sans passer, à proprement parler, outre la ligne Maginot dressée par Intel, ce recours à l’auxiliaire matériel ouvre la voie à ces usages dont les pirates devraient être les premiers à se réjouir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur