La publicité pour le G5 est-elle mensongère ?

Cloud

Après le Royaume-Uni, c’est au tour des Etats-Unis d’épingler la publicité d’Apple pour le PowerMac G5 et de remettre en cause son statut d'”ordinateur personnel le plus rapide du monde”.

Apple a quelque peu raté sa publicité pour le PowerMac G5, en particulier celle diffusée à la télévision. A sa sortie, nombre de lecteurs avaient réagi en tempêtant contre l’image peu compréhensible de l’utilisateur projeté hors de sa maison par la puissance de la machine. Mais ce n’est pas le seul reproche qui puisse lui être fait : côté puissance, il y aurait apparemment des choses à revoir (voir édition du 25 juin 2003). La National Advertising Division (NAD, l’homologue américain du bureau de vérification de la publicité) réagit quelques mois après la diffusion de la campagne d’Apple aux Etats-Unis. Pour la NAD, Apple “ne fournit pas une base raisonnable en revendiquant de façon exagérée que le PowerMac G5 est le ‘plus rapide et le plus puissant ordinateur personnel au monde’ et qu’il ‘dépasse les concurrents sur les nombres entiers’. (…) Comme cette revendication n’est pas soutenue par des preuves enregistrées, et bien que la publicité ait déjà été diffusée, la NAD recommande à Apple de limiter cette allégation aux ordinateurs personnels”. La réaction de la NAD suit celle de la britannique ITC (Independent Television Commission, qui n’existe plus depuis le 18 décembre 2003) qui avait également dénoncé l’insuffisance des preuves soutenant les revendications d’Apple (voir édition du 19 novembre 2003). De son côté, l’attention de la NAD a été attirée par le concurrent Dell.

Ambiguïté des termes

La position d’Apple est effectivement ambiguë depuis le lancement du PowerMac G5 : initialement présentée comme “l’ordinateur personnel le plus rapide du monde”, la machine fut également annoncée comme “l’ordinateur de bureau le plus rapide du monde”. Ce qui est reproché à Apple , c’est d’avoir joué sur ces termes pour créer un flou susceptible de tromper les consommateurs. La plupart des observateurs pointent du doigt le fait qu’il est difficile de ranger l’ordinateur dans la catégorie des machines personnelles et qu’il s’apparente plutôt à une station de travail. Ce débat est difficilement justifiable tant par Apple que par ses détracteurs : la performance d’un processeur dépend de son architecture, de sa bande passante, mais aussi de son compilateur et de l’optimisation des logiciels qu’il utilise. Les revendications d’Apple se basent sur une tentative d’utilisation homogène du trio processeur, compilateur et logiciel (voir édition du 4 juillet 2003). Depuis, IBM fournit ses propres compilateurs destinés au Power4 (dont le PowerPC 970, alias G5, fait partie) et la plupart de leurs utilisateurs ont noté une amélioration importante des performances. “Le résultat est là : les tests que nous avons fait subir au G5 avec nos codes de calculs démontrent que ces ordinateurs sont arrivés à égalité avec les solutions tournant à 3 GHz dans le monde PC. Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est le potentiel d’évolution du G5 qui semble être plus important que les processeurs X86, dont on pense qu’ils sont arrivés à un palier”, souligne un spécialiste du secteur.

Apple a indiqué à la NAD qu’elle prendrait en compte ses recommandations à l’avenir. Mais c’est sans doute justement sur les prochaines versions des PowerMac G5 que les revendications de la Pomme seront les plus plausibles. Le PowerMac G5 devrait atteindre des fréquences comprises entre 2,5 et 3 GHz dans les semaines à venir et même en utilisant le compilateur GCC, il semble devoir dépasser les machines fonctionnant sur architecture X86. “Les processeurs les plus véloces sont actuellement l’AMD 64 et le G5. Dans beaucoup de cas, le G5 est substantiellement plus rapide”, indique le professeur Peter Hauschield de l’Université de Hambourg, qui a comparé la plupart des plates-formes du marché pour ses recherches en calculs astronomiques. Et son témoignage n’est pas isolé. Du coup, il y a fort à parier que la polémique concernant la publicité d’Apple se retourne contre Dell avant la fin de l’été.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur