La qualité des sites de rencontres critiquée par UFC-Que Choisir

Mobilité

L’association de consommateurs publie un classement des services en ligne dédiés en France : SeRencontrer.com, Netclub et Meetic s’en sortent bien mais Match.com est discrédité.

(Rectification : 12/04/05) Sur les dix sites de rencontres scrutés par UFC-Que Choisir, la moitié n’obtiennent pas la moyenne. C’est le principal enseignement que l’on tire du classement qualitatif des sites de rencontres (sept services gratuits et trois payants), effectué par l’association de consommateurs.

Cinq services [et non quatre comme précédémment écrit] parviennent à tirer leur épingle du jeu et se voient attribuer des notes situées entre 12 et 15 : SeRencontrer.com (un service d’AGL) arrive en première position (14,6 sur 20) devant NetClub (13,7 sur 20), AffectionPlus.com (13,4 sur 20) et Meetic.fr (12,2 sur 20) dans la catégorie services payants et Seekeo.com, unique représentant bien placé parmi les sites gratuits. Netclub.fr, l’un des services pionniers de la rencontre en ligne (propriété du groupe Trader Classified Media, éditeur de La Centrale), obtient la deuxième meilleure note – 13,7 sur 20 – grâce à la qualité de ses services.

Meetic, pourtant bien placé en termes d’audience et de chiffre d’affaires sur l’Internet français, se voit également infliger un blâme pour la partie inscription et abonnement jugée “médiocre”. En revanche, il se rattrape sur sa “convivialité”. Les services américains font pâle figure avec une note de 9,7 sur 20 pour l’espace de rencontres sur Yahoo.fr. Quant à la déclinaison francophone de Match.com (groupe USA Interactive), elle est clouée au pilori (6,4 sur 20).

De nombreux abus constatés

Pour UFC-Que Choisir, la qualité globale des services laisse à désirer. 7 sites sur 10 sont considérés comme “mauvais”. Et sur ce point, tous les sites gratuits (Amoureux.com, Seekeo.com et ABcoeur.fr) sont à pied d’égalité.

“Selon les sites, les abus constatés sont nombreux” : tarifs d’abonnement inacessibles avant inscription initiale, services-clients quasi inexistants, réabonnement automatique en fin de forfait, paiement en ligne imposé? Le tableau d’UFC-Que Choisir montre également des disparités étonnantes sur le plan des tarifs. Sur la base d’un forfait de trois mois, ils varient de 25 euros (pour AffectionPlus.com) à 65 euros (Netclub).

L’association de consommateurs estime que les pratiques intéressées du Minitel Rose ont survécu au développement des rencontres sur Internet. Certains sites n’hésitent pas à fabriquer des listes d’abonnés bidons afin de gonfler artificiellement la profondeur de leurs bases de données de personnes censées rechercher l’âme soeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur