La radio domestiquée

Cloud

Bientôt finie la galère pour connaître le nom d’une chanson qui passe à la radio… et pouvoir l’enregistrer à la demande ? L’eMarker de Sony fournit les détails des titres sélectionnés, tandis que le SongCatcher promet de les enregistrer à la demande. Pas encore disponible en Europe, mais un jour viendra…

Un jour viendra où nous pourrons d’un coup d’oeil savoir à qui appartient cette charmante voix qui s’échappe de la radio. Déjà aujourd’hui, l’accès à la programmation des stations est facilité par l’essor de sites Web de plus en plus complets. Aux Etats-Unis, Sony, après d’autres, commercialise un petit gadget, de la taille d’un porte-clé qui une fois connecté au Web, permet de connaître le titre de la chanson repérée auparavant.

Comment ça marche ? L’objet, qui ressemble vaguement à un gros stylo possède un petit bouton qu’il suffit de presser lors de l’écoute d’un morceau. En réalité, l’eMarker ne sert qu’à noter l’heure précise de la diffusion du titre en question. De retour chez vous, il suffit de brancher l’objet à votre PC par un port USB. Ensuite, une fois sur le site d’eMarker, vous choisissez la station sur laquelle était diffusé le morceau et l’eMarker fait le reste, il vous donne le titre, l’artiste et le reste.

Bien entendu, il est nécessaire que la radio soit répertoriée sur le site. Votre morceau reconnu, vous pourrez ensuite acheter l’album en ligne, ou trouver d’autres CD de l’artiste, des informations, etc. Tout ce que peut offrir un site musical. Le principe est simple et l’objet reste à un prix abordable : il coûte l’équivalent de 150 francs environ. Dommage, Sony France nous a indiqué que ce produit n’était pas prévu en Europe.

Pas prévu en Europe non plus, du moins pas encore adapté, le SongCatcher, un logiciel qui permettrait d’enregistrer à la demande un titre à la radio. Explications. L’idée est de laisser branché son poste de radio à son ordinateur, via l’entrée microphone de la carte son par exemple, et d’enregistrer… Ensuite le logiciel est sensé reconnaître les morceaux, grâce à un procédé de reconnaissance des sons et en se référant par le Net au programme de la station.

Comme dans le cas d’eMarker, il faut bien évidemment que la radio soit répertoriée. Mais si le logiciel fonctionne, il promet de faire des malheurs. Une fois les chansons reconnues et listées, il suffit de faire le tri… Après, on peut même empêcher l’enregistrement de certains artistes ou programmer celui d’autres. En poussant un peu la logique, on obtiendrait un système où on n’aurait qu’à se servir !

Pour en savoir plus  :

* La présentation d’eMarker (en Flash)

* SongCatcher


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur