La Rambus continue de poser problème à Intel

Mobilité

Intel a reconnu avoir de nouveaux problèmes avec ses chipsets i820 et i840. Comme l’an dernier, c’est la mémoire Rambus qui est à l’origine des ces bogues mais, cette fois-ci, de façon indirecte.

Décidément, si Intel arrive à imposer la mémoire Rambus sur ses cartes mères haut de gamme, ce ne sera pas sans mal. En effet, après les ennuis que le fondeur a connu l’automne dernier concernant ce type de mémoire (instable quand la carte mère comportait un nombre impair de connecteurs pour la mémoire Rambus), de nouveaux bogues, indirectement liés à la Rambus ce coup ci, ont été constatés par certains constructeurs de serveurs. En effet, du fait du prix quasi prohibitif de la mémoire Rambus, Intel a installé, sur ses cartes mère à base de i820 et i840, des petits modules chargés de gérer de la mémoire SDRAM, nommé Memory Repeater Hub (MRH) et Memory Translator Hub (MTH). Ces modules permettent aux constructeurs d’installer de la mémoire SDRAM plus classique et moins chère, alors que les chipsets i820 et i840 n’acceptent en théorie que la Rambus. Couplés à une technologie nommée Error Correction Code (ECC), ces contrôleurs provoquent des instabilités dans le transfert de données entre le processeur et la mémoire, d’où des informations corrompues et inutilisables. Paradoxalement l’ECC est implanté pour assurer un bon déroulement lors des échanges entre le processeurs central et la mémoire.

D’après nos confrères de Cnet, Dan Francisco, un des porte-paroles d’Intel, a déclaré que le problème serait résolu lors du prochain changement de processus de fabrication. D’ici là, la solution proposée par Intel consiste à ne pas implanter l’ECC sur les cartes mères à base de i820 et i840.

Pour en savoir plus :

Le site d’Intel


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur