La recherche boostée par une liaison fibre optique à travers le Pacifique

Mobilité

Une liaison par fibre optique d’une ampleur totalement inédite permet à un groupe d’universités américaines et australiennes de collaborer à distance.

Des universités américaines et australiennes ont mis au point une liaison par fibre optique permettant d’effectuer des vidéoconférences sans les interférences provoquées par le trafic environnant.

Le mur de virtualisation OptiPortal permet aux étudiants et au personnel des universités de Melbourne et de San Diego en Californie de communiquer entre eux à l’aide d’un écran géant. L’écran est composé de 23 écrans LCD de 30 pouces et fonctionne à l’aide de 13 ordinateurs à quatre coeurs de processeurs.

Une liaison haut débit est créée en connectant le réseau d’infrastructure australien AARNet au réseau Southern Cross Cable pour couvrir tout le Pacifique, et est raccordée aux services californiens Pacific Wave et CENIC.

Le coût total du projet s’élève à 620 000 dollars australiens. L’Université de Melbourne a contribué au projet à hauteur de 500 000 dollars, le reste étant pris en charge par le gouvernement de Victoria.

“La nature temps réel de la technologie permet de mettre en relation des personnes résidant dans deux régions lointaines du monde”, explique le professeur Iven Mareels, doyen de l’Université de Melbourne. “Par exemple, un chirurgien australien peut diriger une intervention chirurgicale d’urgence en contrôlant un robot en Antarctique. Les scientifiques australiens et japonais peuvent également partager leurs outils de recherche tels que le Synchrotron ou faire fonctionner un robot sous-marin pour explorer la Grande Barrière de Corail, le tout à partir d’une salle OptiPortal.”

Selon le directeur d’AARNet Chris Hancock, le Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation, de même que la plupart des universités d’Australie, disposent des connexions nécessaires pour utiliser la technologie.

Traduction de l’article Trans-Pacific 1Gbps link boosts research de Vnunet.com en date du 18 janvier 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur