La restructuration de Lycos Europe touche la branche française

Mobilité

Lycos France perd ses pôles hébergement et messagerie, entraînant une vague importante de suppressions de postes. La structure veut être bénéficiaire d’ici fin 2006.

La vie de Lycos France a souvent été mouvementée depuis son rapprochement avec CaraMail/MultiMania au cours de l’an 2000 et le dernier plan de suppression de postes, annoncé au printemps dernier, est là pour le rappeler. Sa maison-mère Lycos Europe, dont le siège social se trouve à Gütersloh en Allemagne, effectue une réorganisation interne de ses activités afin d’être rentable plus rapidement.

Vers un retrait des pôles hébergement et messagerie en France

Le 4 mai, la direction de Lycos France a dévoilé un plan portant sur 75 suppressions de postes sur un total de 109*. 62 postes sont actuellement pourvus et 13 sont “vacants”. Les unités d’affaires en charge de l’hébergement et de la messagerie sont les plus durement affectés : elles vont être transférées vers les sites allemand (gestion des produits et des services) et arménien (pôle R&D) de Lycos Europe. D’ici la fin de l’année, l’équipe de Lycos.fr ne comprendra plus qu’une quarantaine de salariés en charge de l’animation du portail et la régie publicitaire.

“Les mesures d’accompagnement ont été approuvées par le comité d’entreprise fin juillet. Nous venons de débuter l’application du plan qui devrait s’étendre jusqu’à la fin de l’année”, explique Matthieu Guinard, un ancien responsable de Bertelsmann Chine qui a pris les fonctions de Directeur général de Lycos en novembre 2004.

Effacer les craintes “d’un dumping social”

Deux choix s’offrent aux collaborateurs concernés : un reclassement en interne mais qui implique un transfert vers l’Allemagne (pour la gestion des services et des produits) ou vers l’Arménie (pôle R&D) ou une proposition de sortie accompagnée du groupe (via une formation, de l’outsourcing, une aide à la création de sociétés?).

A l’annonce de ce plan au printemps, une polémique a éclaté sur le cas des développeurs de Lycos France susceptibles d’être transféré à Erevan, la capitale arménienne. Face à la crainte d’un “dumping social”, la direction de Lycos France s’est efforcée d’expliquer que les collaborateurs acceptant ce schéma conserveront leur niveau de salaire actuel avec des “compensations” comme des primes de déplacement.

“Il est encore trop tôt pour connaître le choix de chacun (?)je pense qu’une grande partie des salariés concernés vont quitter la société et qu’une petite minorité va accepter de partir à l’étranger”, commente Matthieu Guinard.

Diminution des pertes, manque de visibilité sur la rentabilité

Les derniers résultats semestriels (non audités) de Lycos Europe, publiés le 26 juillet, montrent une perpétuelle volonté de diminuer les pertes financières du groupe mais avec des perspectives de rentabilité qui restent floues. A fin juin 2005, le groupe Internet, qui exploite un réseau de huit portails locaux (Royaume-Uni, Allemagne, France, Italie, Espagne, Suède, Danemark et Pays-Bas), affiche un chiffre d’affaires de 61,5 millions d’euros, en hausse de 29% par rapport à la même période l’année dernière. Ses pertes nettes du groupe se sont réduites à 16,5 millions d’euros (-37% par rapport au premier semestre 2004).

Quant à seule entité Lycos France, elle affiche une perte nette de 6,5 millions d’euros. Matthieu Guinard s’est engagé à s’aligner sur les objectifs de rentabilité de sa maison-mère prévue d’ici la fin 2006

Lycos France va proposer “une nouvelle expérience sur les blogs”
En juin 2005, Lycos.fr affiche une audience de 5,5 millions de visiteurs uniques (source Nielsen//NetRatings). Les services qui marchent le mieux sur le portail sont par ordre d’importance de trafic : l’hébergement de pages personnelles, l’application de chat, le moteur de recherche et le service de messagerie CaraMail. Les formules payantes du webmail de Lycos viennent d’être enrichies pour bénéficier de davantage de sécurité (Protek-On Security System 1.0), de fils d’infos RSS et d’une formule mobile améliorée. Dans le courant du mois de septembre, Lycos France va présenter un nouveau servicé dédié à “une nouvelle expérience du blog” . Mais elle reste encore très discrète sur ce projet.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur