La restructuration de Sony coûtera la perte de 10 000 emplois

Cloud

A l’initiative de son nouveau P-DG Kazuo Hirai, Sony s’apprête à orchestrer une restructuration qui impliquera, au cours de l’année, la suppression de 10 000 postes.

Conformément aux annonces qui se sont succédé depuis l’intronisation de Kazuo Hirai au poste de P-DG, Sony s’apprête à supprimer, au cours de l’année, quelque 10 000 emplois, dont 5000 qui résulteront de diverses cessions d’activité.

Cette restructuration d’envergure (environ 6% des effectifs sont impliqués) n’est pas sans rappeler une première échéance qui avait valu au groupe nippon d’orchestrer, entre 2008 et 2009, 16 000 licenciements.

Mais la crise, qu’a notamment répercutée l’envolée des cours du yen, a imposé un frein à la dynamique de relance que prônait Sony.

L’heure est désormais à l’anticipation de lourdes pertes, de l’ordre de 2 milliards d’euros sur les 12 derniers mois, avec en point d’orgue une division TV déficitaire de longue date.

Si la conjoncture économique a dicté pour partie cette issue défavorable, les inondations en Thaïlande ont grandement impacté le rendement des chaînes de production locales, comme le laisse entendre Le Figaro.

Pour autant, le constructeur a également essuyé un revers sur le terrain des tablettes tactiles. 2012 a ainsi débuté avec une réduction permanente de 100 euros sur le modèle phare, dénommé S.

En parallèle, sa division TV s’affiche toujours en net recul. A cet égard, Sony, pour relancer sa marque, ne fabriquera plus d’écrans à cristaux liquides : Samsung s’en voit déléguer la production dans le cadre de la co-entreprise qui unit les deux parties.

Et le P-DG Kazuo Hirai d’évoquer une réorientation stratégique ponctuée d’une “nouvelle place accordée aux contenus“, dans le cadre d’une convergence entre matériel et logiciel.

Sony, qui officie également en qualité de major et studio cinématographique, pourrait ainsi intégrer tout ou partie de son catalogue dans la Google TV, deuxième du nom, qu’il distribuera en France à partir du mois de septembre.

Sur le front de l’innovation, le VAIO VCC111, Chromebook de 11,6 pouces sous architecture ARM, pourrait constituer un porte-drapeau, aux côtés du Xperia Sola, ce smartphone doté d’un écran à technologie sans contact.

 

Crédit image : © Benoit Sarasin – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur