La RFID fait son entrée au Palais des Congrès de Paris

Cloud

Le site parisien qui accueille des salons professionnels veut offrir une identité numérique à chaque visiteur.

Lors de la conférence ECR (Efficient Consumer Response) qui s’est déroulée du 26 au 28 avril dans son enceinte, le Palais des Congrès de Paris a adopté les technologies d’identification par fréquence radio (RFID). Le site parisien, qui accueille de nombreuses rencontres professionelles, vient de lancer sa “Carte Congrès”, une sorte de passeport interne pour les visiteurs se rendant sur les salons.

Son principe est d’attribuer une fréquence radio identifiante à chaque utilisateur. “Fort de son expérience au travers du Pass Navigo Calypso, nous avons choisi la RATP comme partenaire sur ce projet”, explique Thierry Vaneycke, Directeur télécommunications et audiovisuel du Palais des Congrès de Paris. “La RATP nous fournit les cartes utilisant la technologie RFID, dont le coût est de 4 euros l’unité. Mais les puces embarquées sur ces identifiants seront prochainement remplacées par des mémoires intégrées de 2 Ko qui reviendront à moitié moins cher.”, précise le responsable télécoms du Palais des Congrès.

Une identité numérique pour l’organisation et la sécurité

L’objectif est de délivrer aux clients ou visiteurs une carte de congrès électronique nominative, personnalisée aux couleurs des manifestations évènementielles et déclinable en fonction des besoins propres des organisateurs de salons. Elle permet au congressiste d’accéder à des services et loisirs en programmant les options choisies dès l’inscription : conférences, location d’écouteurs de traduction, et même accès aux machines à café. Le “sésame” nouvelle manière ouvre également le réseau RATP-SNCF, ainsi que certains restaurants et musées franciliens partenaires, comme le château de Versailles. Prochainement des bornes permettant au congressiste de modifier ses options au cours de la visite vont être installées pour plus de confort.

“Ces nouvelles cartes offrent une grande qualité de service notamment en permettant un accès au réseau RATP. Cela nous évite des frais de distribution de tickets de transport en commun”, précise Thierry Vaneycke. L’aspect sécurité est également mis en avant. “La RFID va nous permettre de faciliter de gérer à distance un contrôle des accès aux différentes salles du Palais des Congrès”, rapporte le responsable des services télécoms du site. Ces nouvelles fonctionnalités liées à la RFID pourraient susciter des vocations dans d’autres lieux publics.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur