La Ruche qui dit oui ! essaime à l’international

EntrepriseLevées de fondsStart-up
la ruche qui dit oui
3 1

La plate-forme Internet La Ruche qui dit oui !, qui met en relation consommateurs et producteurs locaux grâce à la vente directe, a levé 8 millions d’euros, apportés par des fonds internationaux.

La plate-forme Web française La Ruche qui dit oui ! vient de boucler une troisième levée de fonds d’un montant de 8 millions d’euros, avec la participation de fonds internationaux, comme l’américain Union Square Ventures (Twitter, Zynga), XAnge Private Equity (filiale de la Banque Postale), le suisse Quadia et le nouveau fonds européen Felix Capital, récemment lancé par le Français Frédéric Court.

Fondé à la fin de l’année 2010, La Ruche qui dit oui ! repose sur l’idée de reconnecter les consommateurs à la notion du « bien manger » tout en mettant en avant le savoir-faire de producteurs locaux.

Basé sur le principe de la vente directe, les internautes ont ainsi la possibilité, toutes les semaines ou tous les 15 jours, de commander et de payer  en ligne des produits (fruits, légumes, viande, miels, confitures, pain, fromages,…) cultivés et transformés par des agriculteurs et artisans de sa région.

Les consommateurs viennent ensuite retirer dans une « ruche », c’est-à-dire un local dédié de son quartier, leurs commandes et rencontrer « en vrai » les producteurs partenaires.

Actuellement, La Ruche qui dit oui ! recense 700 ruches ouvertes dans toute la France, pour 10 000 membres actifs et 4 500 producteurs. Plusieurs antennes ont été récemment inaugurées au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne, en Italie et en Belgique.

Les agriculteurs et artisans s’engagent à reverser, pour les frais de service, 16,7% de leur chiffre d’affaires. Cette commission permet de rémunérer le responsable de la ruche ainsi que la « ruche-mama », c’est-à-dire les employés travaillant pour la plate-forme Web (support technique et commercial).

La Ruche qui dit oui ! compte mettre à profit ce nouveau tour de table pour investir dans des outils de gestion de la chaîne de distribution.

 

Crédit image : thieury – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur