La santé financière d’Apple au beau fixe grâce à l’iPod

Mobilité

La firme de Cupertino affiche un deuxième “trimestre record” en hausse de 530 %. L’iPod n’est évidemment pas étranger aux bons résultats.

Un chiffre d’affaire de 3,24 milliards de dollars. Pour un bénéfice de 290 millions de dollars. Apple a publié, hier, les résultats financiers du deuxième trimestre 2005 clos le 26 mars. Des résultats en hausse de 70 % sur chiffre d’affaire et de 530 % sur le résultat net (46 millions de dollars déclarés pour la même période en 2003).

Les ventes de l’iPod ne sont évidemment pas étrangères aux bon résultats de la firme de Cupertino. Apple a vendu pas moins de 5,311 millions de baladeurs numériques. En hausse de… 558 %. Un véritable phénomène auquel participe le président des Etats-Unis en personne (voir le blog de SVM Mac). A côté de l’iPod, les 1,07 million de Macintosh commercialisés durant la même période font pâle figure, bien qu’en hausse de 43 %. Un bon résultat dont les ventes du Mac Mini ne sont probablement pas étrangères. Mais il est encore trop tôt pour en connaître les détails et, surtout, l’évolution des ventes. La société n’a pas non plus détaillé les revenus issus des ventes de musique en ligne via l’iTunes Music Store.

C’est donc un “trimestre record” dont peut se prévaloir l’entreprise de Cupertino. “Nous sommes enchantés de rapporter un deuxième trimestre record pour Apple, à la fois sur le plan des revenus et celui des bénéfices”, se réjouit Steve Jobs dans le communiqué, “Apple est sur tous les fronts et nous avons plusieurs nouveaux produits prodigieux dans les tuyaux pour l’année qui vient, à commencer par Mac OS X Tiger”. La disponibilité de la nouvelle version de Mac OS X est en effet prévue pour le 29 avril. La firme reste cependant prudente et table sur un chiffre d’affaires de 3,25 milliards de dollars pour le troisième trimestre 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur