La sécurité de Windows 2000 prise en défaut

Cloud

Microsoft démarre à peine le lancement commercial de Windows 2000 que déjà des failles de sécurité sont découvertes dans le système d’exploitation.

Alors que le lancement officiel de Windows 2000 est attendu pour le 17 février, les futurs utilisateurs peuvent déjà profiter des premières mises à jours censées boucher deux trous de sécurité. Microsoft a en effet placé depuis sur son site, le 26 janvier, deux rustines destinées au module Index Server, intégré par défaut dans le système d’exploitation réseau. “La première faille permet à un utilisateur de visualiser -mais pas de modifier, ajouter ou effacer- des fichiers sur un serveur Web. La seconde révèle où les répertoires (directories) sont physiquement présents sur le serveur”, explique l’éditeur.

C’est l’expert en sécurité Savid Litchfield, membre du groupe Cerberus Information Security, qui aurait le premier mis le doigt sur ces deux failles. Elles permettraient à un hacker d’accéder facilement à une liste de numéro de carte de crédit conservés temporairement sur un serveur. De quoi décevoir les futurs acquéreurs de Windows 2000 sensibles aux arguments de fiabilité relayés par Microsoft. Chez IBM, l’intégration récente d’une puce dédiée au cryptage sur les ordinateurs de bureau PC 300 PL équipés de Windows 2000 se voulait synonyme de sécurité. Des efforts louables, mais si la faille resurgit du côté logiciel…

Malgré ces déboires, on prévoit un succès certain pour le système de Microsoft. Au Royaume-Uni, un utilisateur professionnel sur quatre envisagerait de passer à Windows 2000 en cours d’année, selon une étude de l’organisme Mori. “Vous pouvez dire que beaucoup d’utilisateurs ne passeront vraiment pas à Windows 2000, mais la volonté de migrer vers cette plate-forme est assez importante”, considère Gareth Deere, membre de Mori. Selon lui, 28 % des grands comptes britanniques sont enclins à migrer vers Windows 2000. L’avis n’est pas vraiment partagé par Kirsten Ludvigsen, du cabinet IDC. “Les premières enquêtes suggèrent que les utilisateurs vont attendre pour voir”, indique-t-il.

Pour en savoir plus :

* Le patch de Windows 2000

* Cerberus Information Security


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur