La SNCF monte en puissance dans le covoiturage

Marketing
wedrive-psa

Le groupe ferroviaire s’organise sur le marché du covoiturage en rassemblant ses actifs et en acquérant 123envoiture.

Le groupe SNCF prend ses marques dans le covoiturage en prenant le contrôle de 123envoiture.

En 2009, il avait déjà intégré la société éditrice (Green Cove Ingénierie) dans un fonds d’investissement baptisé Ecomobilités Partenaires en prenant qu’une participation minoritaire de 20%.

La start-up avait commencé à proposer sa plateforme de covoiturage en marque blanche avec BNP-Paribas.

Selon Les Echos,  la compagnie ferroviaire a poussé ses pions au cours de l’été en s’emparant de la totalité du capital de la société Green Cove. Le montant de l’investissement n’a pas été précisé.

Par quel biais ? Elle s’est appuyée sur Ecolutis, une société dans le giron de la SNCF qui a pris également ses marques dans le domaine du covoiturage.

Mais l’offre s’adresse en priorité aux entreprises souhaitant mettre en place ce type de prestations à destination de leurs salariés.

Sur le site Internet 123envoiture, l’historique est plus profond : “C’est en 1999 que l’aventure du covoiturage a commencé pour nous avec la naissance de www.easycovoiturage.com, suivi de 123envoiture.com en 2002. En 2013 les deux sites rejoignent le Groupe SNCF et fusionnent leurs bases de données pour apporter encore plus d’efficacité à tous les covoitureurs.”

Logiquement, le groupe SNCF devrait monter des synergies avec d’autres services connexes comme le “porte-à-porte” qui se développe (accompagner le voyageur tout le long du voyage de point de départ à sa destination finale) mais aussi d’autres filiales comme Keolis (réseaux de transport urbain) ou Effia (stationnnement et gestion de parking).

Le mouvement est intéressant pour la SNCF, qui considère désormais le covoiturage comme un marché en plein essor.

Et donc potentiellement un nouveau cheval de bataille entre les différents moyens de transport. Comme c’est le cas pour les voyages en train ou en avion.

Le groupe de Guillaume Pepy reste pour l’instant un challenger face aux moyens mis en place par Blablacar (ex-Covoiturage.fr).

Cette start-up française, qui recense trois millions de membres en France (800 000 côté 123envoiture), a lancé sept déclinaisons à l’international : Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Pays-Bas, Italie, Portugal et Pologne.

—————————–

Quiz : Connaissez-vous la réalité augmentée ?

————————

Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: stefanolunardi


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur