La SNCF relance le concept du ‘TGV-WiFi’

Mobilité

Cet automne, la branche SNCF Voyageurs France Europe va mener un test d’accès
Internet sans fil à bord des trains à très grande vitesse.

Le Wi-Fi dans le train va devenir enfin devenir une réalité en France ? Un vieux projet remis sur les rails, pourrait-on dire. La SNCF avait déjà mené des expérimentations dans ce sens mais avec des résultats balbutiants d’un point de vue technique. Cette fois-ci, la compagnie ferroviaire nationale relance un projet de portail multimédia et d’accès à l’Internet sans fil sous la houlette de sa branche Voyageurs France Europe et en coordination avec un pool de groupes industriels.

Si la phase de tests se montre convaincante, ce sont les voyageurs sur les lignes récemment inaugurées du TGV Est européen qui pourront profiter en premier de ce nouveau service Internet sans fil “à très grande vitesse” (on évoque une connexion continue à 320 km/h). Pendant toute la période de validation (technique et commerciale), la connexion sera proposée gratuitement en 1ère et en 2ème classe des trains TGV Est. Et ce, dès l’automne si l’échéancier initial est respecté.

La phase commerciale en vue d’une généralisation du service sur toutes les lignes de TGV n’interviendrait qu’à partir de mi-2008. Mais, là encore, le modèle devra être validé.

Quatre prestataires dans la boucle

Le projet repose sur une combinaison de réseaux Wi-Fi et satellite. A l’issue d’un appel d’offre européen, La SNCF a retenu la solution des entreprises Orange Business Services (intégrateur de services, infrastructures, R&D), Alstom (fourniture et de l’installation des équipements Wi-Fi et des serveurs embarqués), Capgemini (réalisation du portail embarqué) et Eutelsat (réseau satellite et installation des antennes installées sur le toit des rames).

En 2003, la SNCF avait déjà testé un service Wi-Fi embarqué dans les trains. L’expérimentation baptisée Clic TGV sur la liaison Paris-Bordeaux-Pau avait duré six mois. Mais elle avait été suspendue à l’époque pour des raisons “d’instabilité de la couverture Wi-Fi dans les trains à grande vitesse en situation de mobilité”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur