La Sphère Numérique : une autre idée du stockage externalisé

Cloud
Information - news

Personnalité Numérique propose, à partir d’une clé USB, un espace virtuel avec accès sécurisé et bientôt des applications accessibles en ligne.

Depuis un mois environ, une centaine de bêta testeurs expérimentent un nouveau concept de stockage externalisé : la Sphère Numérique. Développé par Personnalité Numérique, une jeune pousse créée en novembre 2004 sur fonds propres, la Sphère Numérique associe un espace de stockage virtuel à une clé USB. Cette dernière sert avant tout à relier l’utilisateur à son espace personnel à partir d’une application qui se lance automatiquement lorsque l’on connecte le périphérique.

Un accès ultra sécurisé

L’application offre alors une interface qui va permettre au titulaire du compte de gérer les transferts de fichiers, d’accorder des droits d’accès à différents contacts, de créer des pseudonymes, etc. Le tout derrière un environnement ultra sécurisé à base d’algorithmes de chiffrements AES (Advanced Encryption Standard, à ce jour inviolé) sur 256 bits, renforcé par la méthode de chiffrement asymétrique RSA. “Il est indispensable que la Sphère Numérique soit sécurisée au maximum tout en offrant un usage transparent pour l’utilisateur final”, affirme David Fauthoux, président et cofondateur de la société. Dans l’esprit du dirigeant, on entre dans l’ère où les données personnelles doivent rester accessibles de n’importe où et en permanence. Et surtout simplement.

Concrètement, une fois l’utilisateur connecté (ce qui peut se faire à partir d’un navigateur indépendamment de la clé USB), son espace de stockage virtuel apparaît comme un disque dur supplémentaire dans son Explorateur de fichiers. Jusque-là, l’offre ne se distingue guère des solutions de disques durs virtuels comme celui que développe Neuf Télécom (voir édition du 8 décembre 2005). Mais la clé USB a l’avantage d’offrir un environnement de travail indépendant de l’ordinateur sur lequel elle est connectée, un peu à la manière des clés U3 ou Framakey (voir édition du 6 septembre 2005), tout en offrant à son propriétaire la mobilité et l’accès permanent aux données.

Des applications utilisables à distance

Mais le concept de la Sphère Numérique dépasse le simple espace de stockage. Le service permettra, à terme, l’exploitation en ligne de logiciels dédiés à une tâche précise. “On pourra ainsi écouter ses fichiers MP3 à partir d’un lecteur disponible sur la Sphère Numérique, ou retoucher ses photos sous Photoshop sans avoir à acquérir le logiciel”, explique David Fauthoux, convaincu que “l’installation de logiciels [sur une machine locale] va disparaître”. Les applications en question pourront être louées ponctuellement, la facturation s’effectuant directement par le compte de l’utilisateur qui n’aura pas à sortir sa carte bancaire.

Mais cela implique des partenariats avec les éditeurs qui, s’ils sont envisagés, ne sont pas encore amorcés. “Nous nous concentrons sur la finalisation du service”, concède le président de Personnalité Numérique, qui prévoit de lancer l’offre d’ici avril 2006. Pour le moment, les tarifs évoqués s’élèvent à 23 euros par mois pour… 1 Go d’espace de stockage. “Dans un premier temps, l’offre s’adressera aux cadres demandeurs de nouvelles technologies ou aux étudiants motivés”, justifie David Fauthoux, conscient du tarif élevé de sa solution dans le cadre d’un usage grand public. “Mais dès que le volume sera suffisant, les tarifs baisseront”, précise-t-il, “l’idée étant que cela deviennent gratuit à terme par intégration à un accès Internet, par exemple.” Là encore, aucun partenariat n’a été signé à ce jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur