La technologie Flash s’exporte sur les télévisions

Cloud

En utilisant la puce CE 3100 d’Intel, Adobe va permettre à la technologie Flash utilisée sur le Web de s’installer aussi sur la télé.

Même si son module Flash Player est censé être installé sur plus de 98% des ordinateurs connectés à Internet dans le monde,  Adobe souhaite maintenant porter cette technologie… sur les téléviseurs. Pour mener à bien ce projet, l’éditeur américain vient de conclure un partenariat avec Intel.

Ainsi, Adobe va optimiser sa technologie Flash pour pouvoir l’intégrer sur les nouveaux processeurs multimédia CE 3100 du fondeur de Santa Clara. Ces puces pourront s’intégrer à des appareils électroniques domestiques disposant d’une connectivité à Internet comme les box des FAI ou des télévisions numériques haute définition.

Les contenus Web interactifs créés à partir de la technologie Flash seront ainsi disponibles sur un maximum d’écrans au sein d’un foyer, qu’ils passent par un PC ou un téléviseur.

Annoncée en août dernier, la puce CE 3100 d’Intel, de type SoC (System on Chip), est capable de traiter le format haute définition, côté son et image, et la 3D tout en gérant les connexions à Internet. Ce processeur peut alors décompresser automatiquement les formats vidéo standard, comme le MPEG-2, mais aussi les formats haute définition, tels que le MPEG-4, le H.264 ou le VC1.

Dans un premier temps, c’est la version Flash Lite, un module allégé du Flash Player, qui devrait être optimisée et implantée dans les nouveaux processeurs multimédia CE 3100. Ces premiers modèles améliorés devraient faire leur apparition avant la fin du premier semestre. Les constructeurs spécialisés dans l’électronique grand public devront ensuite implémenter ces puces dans leurs produits.

Un coup d’avance sur Microsoft et Sun

Grâce à l’optimisation de Flash pour un maximum d’appareils électroniques, Adobe se démarque pour l’instant de ses deux plus grands concurrents dans le monde des technologies dédiées aux Rich Internet Applications, ou applications Web riches : Silverlight de Microsoft et le tout récent JavaFX de Sun.

Par ailleurs, ce partenariat avec Intel rejoint l’initiative Open Screen Project, lancée par Adobe en mai dernier. Associé à une quinzaine de partenaires (Cisco, Sony Ericsson, Verizon, Toshiba, Qualcomm, Nokia…), l’éditeur souhaite mettre en place un environnement d’exécution basé sur les technologies Flash et AIR. Le but étant d’améliorer le déploiement des contenus Internet utilisant ces deux technologies sur des appareils dotés d’écrans comme les mobiles, les télévisions ou les ordinateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur