La téléphonie dual-mode ne suscite pas l’enthousiasme aux Etats-Unis

Mobilité

Selon Ovum, seulement 2% des abonnés mobiles US vont opter pour des
téléphones combinant GSM (ou équivalent) et Wi-Fi d’ici 2010.

Une étude récemment publiée par Ovum émet de sérieux doutes quant au décollage réel des téléphones dual-mode (GSM ou équivalent/Wi-Fi).

“Nous pensons que, d’ici fin 2010, à peine plus de 2% des abonnés de téléphonie mobile aux Etats-Unis soit moins de 5,5 millions de personnes, auront adopté des offres mobiles en dual-mode. Ce sera peu dix ans après la toute première apparition de la technologie”, a déclaré Jan Dawson, responsable de la division US Enterprise Practice d’Ovum.

“Les fabricants de terminaux et équipementiers télécoms se sont attachés à l’idée que les téléphones dual-mode constituaient la forme de convergence fixe-mobile par excellence. Mais les responsables chargés de l’implémentation de ces solutions auprès des opérateurs doutent que ce type de configuration soit capable de revêtir un jour une importance de premier plan”, poursuit l’expert.

L’analyste estime que les opérateurs devraient élargir leur horizon et développer leurs approches concernant la convergence fixe-mobile à d’autres technologies que les solutions dual-mode de manière à éviter de passer à côté de certaines opportunités de développement.

Jan Dawson ajoute que l’identification unique [identity convergence dans le texte original, nldr] et l’accès et le contrôle à distance constituent d’autres formes de convergence clés.

La convergence d’identité permet aux utilisateurs de conserver leurs mêmes données d’identité (numéro de téléphone, adresse e-mail, nom d’utilisateur et mot de passe) quel que soit l’appareil utilisé (avec ou sans fil).

“Mais en réalité, ce segment est largement dominé par les portails en ligne comme Yahoo, Google, MSN, et les opérateurs risquent de rester en plan”, ajoute Jan Dawson. “L’accès et le contrôle à distance est une technologie encore naissante, mais qui représente une réelle opportunité d’investissement pour les opérateurs qui devront saisir cette chance dès qu’elle se présentera.”

Du côté des marchés professionnels, Ovum encourage les opérateurs et les éditeurs à se concentrer sur les services intelligents de passerelle pour que les entreprises puissent acheminer et contrôler les appels plus efficacement dans un souci de réduction des coûts télécoms pour les collaborateurs en situation de mobilité.

“Ces solutions offriront nombre des avantages que l’on associe traditionnellement aux solutions dual-mode, sans les coûts associés ni les efforts nécessaires pour le déploiement d’une infrastructure Wi-Fi pour les services voix, et sans les inconvénients liés à l’utilisation d’appareils dual-mode”, ajoute-t-il.

“Pour conclure, il est temps pour les opérateurs de revenir à la réalité et d’adopter les formes de convergence fixe-mobile qui présentent un réel potentiel commercial”, conseille Jan Dawson. “Compte tenu des récentes fusions et acquisitions, trois grands acteurs ont aujourd’hui une réelle opportunité de combiner les offres fixe et sans fil [une remarque concernant des acteurs impliqués sur le marché américain, ndlr], mais il leur reste encore à prendre des mesures en ce sens. L’heure est à l’action.”

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 28 février 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur