La télévision sur l’ADSL devient réalité

Mobilité

Dès la fin de l’année, les Lyonnais pourront regarder la télévision via leur ligne téléphonique. Lancée par TPS et France Télécom, la télévision sur l’ADSL sera opérationnelle en France dès l’année prochaine.

Recevoir la télévision via le téléphone ? C’est ce que proposera prochainement TPS qui doit lancer, en décembre 2003, une offre commerciale de télévision numérique qui transitera, via l’ADSL, sur le réseau téléphonique de France Telecom. TF1, actionnaire à 61 % de TPS (34 % pour M6) semble donc se désolidariser de l’opérateur LDCom avec lequel la chaîne mène, en région parisienne, une expérience baptisée DreamTV. TPSL, nom provisoire du bouquet de chaînes, devrait démarrer sur Lyon avant de s’étendre à Paris au printemps 2004, puis à d’autres grandes villes françaises. Outre les chaînes audiovisuelles, TPSL offrira des programmes à la demande et des services interactifs. Pour en bénéficier, il faudra souscrire un accès vidéo auprès de France Télécom (qui fournira également le modem décodeur Viaccess à relier au poste de télévision) ainsi qu’un abonnement à l’un des forfaits proposés par TPS. Les tarifs n’ont pas encore été précisés.

Objectif : 10 millions de foyers

Pour France Télécom, qui menait déjà sur Lyon une expérimentation de ce type intitulée PCCAD (pilotage de chargement de contenus à domicile), l’intérêt de l’opération tient dans l’exploitation commerciale de la paire de cuivre. TPSL “est rendue possible par la qualité de nos réseaux et le savoir-faire technique acquis par France Télécom dans les domaines de l’image, qui constituent un potentiel de croissance important, en particulier pour la ligne téléphonique fixe”, estime Thierry Breton, PDG de France Télécom. De son côté, TF1 espère profiter de TPSL pour poursuivre son développement industriel et fournir les ensembles collectifs, par opposition au satellite exploité individuellement. “Actuellement, 90 % des abonnés satellite de TPS résident en logement individuel. Avec l’ADSL, TPS pourra mieux atteindre le coeur des villes et le collectif, soit 10 millions de foyers”, estime Emmanuel Florent, PDG de TPS.

La télévision par l’ADSL entrera en concurrence directe avec la télévision numérique terrestre (TNT) dont le Conseil supérieur de l’audiovisuel vient de valider la création des groupes diffuseurs. TPSL a donc, sur ce point, une longueur d’avance. L’autre grand projet de télévision numérique très attendu est celui de Free. Mais, bien que la Freebox (le modem réservé aux abonnés dégroupés) soit équipée d’une prise péritel pour les services audiovisuels, la direction du fournisseur d’accès se garde pour le moment d’annoncer ses plans. Quant à TPSL, “il s’agit d’une innovation majeure pour l’évolution du haut débit au-delà de l’Internet, et pour l’ouverture de nouveaux modes de distribution des programmes audiovisuels”, a ajouté le PDG de France Télécom. TPSL inaugure peut-être l’Internet grand public de demain, celui pour lequel il suffira d’appuyer sur les boutons de sa télécommande pour s’informer, consommer, regarder, échanger…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur