La télévision sur mobile a suscité l’engouement au 3GSM

Mobilité

Tous les acteurs issus des télécoms et des médias se mobilisent. En France, le Forum de la Télévision Mobile va rebondir.

Incontestablement, la télévision sur mobile a été placée sous les feux des projecteurs de l’édition 2006 du 3GSM World Congress, qui s’est déroulée entre le 13 et le 16 février à Barcelone (voir site dédié).

Une pluie d’annonces s’est abattue lors de ce rendez-vous des professionnels de la mobilité. Constructeurs de terminaux, opérateurs mobiles, fournisseurs de contenusoechacun a apporté sa petite touche en la matière.

Avantage pour la norme DVB-H

Dans cette effervescence, le débat autour des normes de diffusion “gagnantes” dans la télévision sur mobile bât son plein. Nokia a marqué quelques points. Ardent défenseur du standard de diffusion terrestre DVB-H (digital video broadcasting-handheld), le fabricant de téléphones mobiles numéro un mondial a signé un accord avec Sony Ericsson afin de développer l’interopérabilité des terminaux sous cette norme de diffusion.

En août 2005, Nokia a publié des recommandations ad hoc (Open Air Interface), qui servent de fondement pour discuter interopérabilité avec les autres acteurs du marché.

De son côté, Alcatel a présenté son projet “Télévision mobile sans limite pour tous”, qui s’appuie sur une combinaison unique du DVB-H et de la diffusion satellitaire en bande S*, en complément des réseaux 3G/UMTS existants.

Ce melting-pot technologique en vaudrait la chandelle à en croire l’argumentation de l’équipementier télécoms : il permettrait aux opérateurs de “pérenniser et de valoriser leurs investissements dans la 3G, tout en offrant un nombre de chaînes de télévision illimité (?) sur une couverture illimitée, à une audience illimitée”.

Sagem est le premier acteur à exprimer son soutien à l’initiative “Télévision mobile sans limite pour tous”. Les premiers prototypes des téléphones mobiles du fabricant français supportant le DVB-H dans la bande S seront disponibles pour des essais terrain au second semestre 2006. La commercialisation du produit pourrait débuter courant 2007.

Autre prestataire qui veut s’impliquer dans la télévision sur mobile : Thomson. Avec l’acquisition de Thalès Broadcast & Multimédia (TBM), le spécialiste des technologies numériques a renforcé son portefeuille de solutions de diffusion. Egalement positionné sur la norme DVB-H, il propose deux plate-formes complémentaires : SmartVision Mobility (services de télévision mobile) et SmartCast Mobility . Ce dernier système de tête de réseau de télévision mobile permet de préparer et de transmettre des bouquets de chaînes et de contenus à la demande vers des terminaux mobiles.

Samsung joue sur “l’avantage du premier qui bouge”

Samsung Electronics se veut plus hétéroclyte en termes de normes de diffusion. Le groupe high-tech coréen a dévoilé une gamme de sept terminaux gérant toutes les technologies de télévision mobile : T-DMB (Terrestrial-Digital Multimedia Broadcasting), S-DMB (S pour satellite), DVB-H et Media FLO.

Il a notamment présenté le SGH-P900, le premier téléphone T-DMB en Europe. La mise sur le marché du terminal sera rapide : Samsung compte commercialiser le P900 au second trimestre 2006, avant le début de la Coupe du Monde en Allemagne.

Samsung a déjà mené des tests avec ce terminal nouvelle génération sur des sites pilotes en Allemagne et en France. Le groupe coréen a prêté main forte au groupe TF1 qui expérimente la norme T-DMB dans le cadre d’une expérimentation autorisée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (voir édition du 13 septembre 2005).

BT Movio, offre de gros de la télé sur mobile

Côté opérateur, BT a joué la vedette au 3GSM World Congress en annonçant le lancement de l’offre BT Movio, une offre “de gros” de radio et de télévision sur mobile. L’opérateur télécoms historique anglais souhaite mettre cette solution à la disposition de l’ensemble des opérateurs mobiles.

Premier prétendant à se manifester : Virgin Mobile. L’opérateur mobile virtuel de Richard Branson a présenté le smartphone Trilogy, qui utilisera la norme DAB (digital audio broadcasting) et acceptera la voix sur IP. Conçu avec BT, TTP et HTC, ce téléphone intelligent d’un nouveau genre sera commercialisé par Virgin Mobile.

Les producteurs répondent présents

Qui dit support, dit contenu. Des fournisseurs audiovisuels de renom sont venus assister à ce rendez-vous des professionnels de la mobilité. La présence de MTV (groupe Viacom) a été remarquée. La chaîne américaine est venue présenter trois chaînes mobiles de divertissement (musique, contenus pour enfants, spectacles?).

Quant au groupe audiovisuel Endemol (à l’origine du programme de téléréalité Big Brother par exemple), il a signé un accord avec BT pour déployer une offre de contenus vidéo sur mobile mais aussi sur Internet d’ici l’automne prochain.

On retrouve un projet similaire du côté des Pays-Bas : le 7 février dernier, Endemol et l’opérateur télécoms KPN ont annoncé le projet de création d’une co-entreprise. L’objectif étant de développer des contenus haut débit accessibles depuis un ordinateur et un téléphone mobile. Tout un programme…

*La bande S est une bande de fréquences de 2.170 à 2.200 MHz (allocation européenne satellitaire IMT2000 FDD). Surnommée “bande S-UMTS”, cette bande de fréquences télécom est réservée à un usage satellitaire, qui est immédiatement adjacente au spectre 3G/UMTS et est disponible sur tous les continents (source : Sagem)

François Loos va réunir prochainement le Forum de la Télévision sur Mobile
Le 2 mars prochain, François Loos, ministre délégué à l’Industrie, fera un point sur les enjeux et les perspectives de développement de la télévision mobile en présence des membres du Forum de la Télévision Mobile. Ce groupe de réflexion, monté en novembre 2004, rassemble des acteurs des télécoms et de l’audiovisuel. Après accord du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, quatre consortiums mènent actuellement des expérimentations d’usage de télévision mobile : trois en format DVB-H (digital video broadcasting-handhelds) avec TDF, TPS et Canal Plus comme chefs de fil respectifs et une en T-DMB (Terrestrial-Digital Multimedia Broadcasting) sous la supervision de TF1.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur