La télévision sur téléphone mobile progresse

Mobilité

Orange et SFR lancent de nouvelles chaînes de TV mobiles. Parallèlement,
Nokia pousse à l’adoption de la norme DVB-H pour les terminaux mobiles.

Orange vient d’annoncer l’ouverture de 7 nouvelles chaînes de télévision* pour son offre de téléphonie mobile. Ce qui porte à 60 le nombre de chaînes en direct disponibles à partir d’un téléphone mobile. Parallèlement, son offre vidéo, qui comprend plus de 3 000 titres, s’enrichit de cinq nouveautés**. France Télécom, qui a lancé son offre TV mobile en décembre 2004, revendique plus de 2 millions de clients à ses services audiovisuels et 51 millions de consultations sur le portail Orange World en 2006 à travers des forfaits proposés entre 6 et 12 euros.

De son côté, SFR annonce lui aussi un enrichissement de son offre TV sur mobile avec le lancement de CANAL+ Chaîne Mobile disponible sur le portail Vodaphone Live. Cette nouvelle chaîne, lancée en partenariat avec le groupe Canal+, donne accès à l’ensemble des programmes en clair de la chaîne cryptée (La Matinale, Les Guignols de l’info, le Grand Journal, Omar et Fred, Salut les Terriens, Dimanche+, le Zapping…) pour 5 euros par mois. Au 31 mars 2007, SFR revendique 140 000 abonnés à ses offres de télévision sur son réseau mobile 3G lancées en novembre 2004. Soit un doublement du nombre de clients par rapport à décembre 2006 (70 000).

La télévision sur téléphone mobile progresse donc inexorablement en France. Mais celle-ci pourrait bien exploser en 2008, dans toute l’Europe, voire en Asie. Le constructeur finlandais Nokia vient en effet de s’associer au coréen Samsung pour accélérer les développements et l’adoption de la norme DVB-H (Digital Video Broadcast – Handheld).

Une norme standard pour faire décoller le marché

Déclinaison du DVB-T (sur laquelle s’appuie la diffusion de la Télévision numérique terrestre, TNT), le DVB-H permet la diffusion de vidéo en direction des terminaux mobiles (équipés pour la recevoir). Outre sa capacité à pouvoir multiplexer un grand nombre de flux vidéo (jusqu’à 50 par réseau), le DVB-H se distingue par sa capacité (relative) à économiser la consommation énergétique des téléphones mobiles. De plus, la réception des chaînes n’interfère pas sur les usages traditionnels du téléphone, dont la téléphonie et la navigation sur Internet peuvent se poursuivre en parallèle à la réception d’un flux vidéo.

Nokia et Samsung vont travailler ensemble à achever l’interopérabilité de leur solutions DVB-H et encourager l’usage des standards ouverts OMA BCAST (notamment pour la protection des contenus) dans la télévision mobile. Une telle association pourrait accélérer l’adoption définitive du DVB-H par les constructeurs et équipementiers et ainsi ouvrir le marché aux offres de services et diffuseurs. Actuellement, le DVB-H se heurte à la concurrence de plusieurs normes. Dont le T-DMB (Terrestrial Digital Multimedia Broadcasting), une norme européenne développée dans le cadre du projet Eureka 147. Elle est notamment employée en France pour la diffusion de la radio numérique. Mais la norme DVB-H semble prendre le pas. A titre d’exemple, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) vient ainsi d’autoriser TDF à expérimenter le DVB-H (et DVB-T) à Rennes jusqu’au 31 décembre 2007.

* Eurosport, Eurosport 2, TMC, NT1 Remi, Jet, OMTV et Gulli.

** la TV de Morandini, vidéos du net, Xtrem sport, 2007 : flash présidentiel et les moments forts des élections de 1965 à nos jours en partenariat avec l’INA.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur