La TNT débarque sur les PC

Mobilité

Recevoir la TNT sur son PC? Rien de plus simple. SVM a testé quatre solutions.

Le 31 mars prochain, la TNT (Télévision Numérique Terrestre) fera ses premiers pas officiels même si certains programmes tournent déjà en boucle. Pour capter les 14 chaînes qui seront proposées gratuitement dans un premier temps (les chaînes payantes feront leur apparition le 31 septembre 2005), il suffit d’installer un décodeur ou plutôt un récepteur des signaux numériques hertziens entre sa télévision et l’antenne râteau (ou sa prise murale). Il faudra évidemment se trouver dans une zone couverte par l’un des 17 sites d’émission. Seuls 35 % du territoire seront couverts dans l’immédiat. La couverture s’étendra progressivement au fil des mois.

Si la TNT est gratuite (du moins le bouquet de base), ce n’est pas le cas des récepteurs. Il faudra donc investir entre 70 et jusqu’à 500 euros selon le modèle recherché. Les moins onéreux se contentent de traiter les signaux numériques. Les modèles plus chers proposent diverses options comme la double sortie Péritel ou le disque dur intégré pour enregistrer les programmes. Une révision de l’antenne râteau pourrait se révéler nécessaire mais une antenne intérieure directement reliée au décodeur fait également très bien l’affaire. Les heureux abonnés à Neuf Télécom qui ont souscris à l’offre télévisuelle disposent déjà d’un décodeur TNT (voir édition du 11 février 2005). De son côté, Free intègre 11 des 14 chaînes TNT dans son programme audiovisuel supporté par la Freebox.

Qualité DVD

Mais ces décodeurs ne permettent pas de regarder la télévision directement sur son PC. Les solutions ne manquent pourtant pas. Dans son édition d’avril, le magazine SVM* en a testé quatre dont les tarifs varient de 100 à 190 euros. Sous forme de boîtiers indépendants interfacés en USB (le WinTV-Nova-T-USB2 d’Hauppauge et le Tech Instant TV DVB-T USB d’ADS), de carte PCMCIA pour ordinateur portable avec antenne à fixer sur le bord de l’écran (EasyWatch Mobilset de Satelco, le seul compatible avec l’environnement Apple) ou de carte interne PCI (PCTV MediaCenter 200i de Pinnacle), tous sont livrés avec le logiciel de pilotage et, parfois, d’une télécommande.

Globalement, les logiciels assurent la recherche des chaînes, l’enregistrement des émissions sur disque dur (comptez 30 à 50 Mo par minute de vidéo). La plupart des application propose, en plus de la programmation des enregistrements, la fonction TimeShifting. Celle-ci permet de reprendre la diffusion d’un programme après mis sur pause, avec un léger décalage par rapport au direct. Certains proposent un gestionnaire de programmes des chaînes, d’autres la possibilité de graver directement sur DVD. Rappelons que, diffusé en 768 x 576 ppp, la qualité de l’image TNT est en effet identique à celle d’un DVD.

Il reste que rien ne sert de courir pour s’équiper. Pour la simple raison que les programmes diffusés en haute définition adopteront la norme MPEG-4. Or, le traitement de ce format de compression n’est pas encore intégré aux solutions proposées aujourd’hui et limitées au MPEG-2. Certains constructeurs affirment que la mise à jour pourra s’effectuer au moment voulu. Il n’empêche que le matériel acheté aujourd’hui risque de se retrouver obsolète dans six mois. De plus, ces solutions ne disposent que d’un tuner. Impossible, donc, d’enregistrer une émission pendant qu’on en regarde une autre. Un manque qui pourrait être comblé dans les prochaines versions des décodeurs pour PC.

*L’ensemble du diaporama des solutions TNT sur mon PC peut être consulté dans le numéro de SVM d’avril 2005 (numéro 236), vendu en kiosque au prix de 4,25 euros. SVM est édité par VNU Publications France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur