La vente des écrans TV LCD explose sous l’effet Coupe du monde

Mobilité

Le nombre d’écran de télévision LCD a plus que doublé au cours du premier trimestre 2006 selon GfK.

Sans surprise, les ventes des écrans plats LCD de télévision ont explosé au cours du premier trimestre 2006 en Europe. Selon l’étude sur les biens d’équipement des foyers que l’institut GfK a réalisée (en Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Espagne, Belgique, Pays-Bas), avec plus de 106 % de croissance par rapport à la même période 2005, les nouvelles générations de téléviseurs s’affichent comme le matériel qui connaît le plus fort succès en matière d’équipement des foyers.

L’effet Coupe du monde de football a donc joué son rôle stimulateur puisque sur les 13 plus grosses ventes du premier trimestre, seules 5 connaissent une croissance positive : les écrans plasma (23,1 %), les ordinateurs portables (9,8 %), les lecteurs MP3 (5,4 %) et les cartouches d’encre laser (19,1 %). La forte vente des LCD compense donc un ralentissement des ventes de télévision cathodiques (- 45,5 %), d’ordinateurs de bureau (- 20,7 %), d’appareils photo numériques (- 9,7 %) ou encore de moniteurs LCD (- 8,1 %). Et la Coupe du monde risque d’enfler son effet phagocyteur au cours du deuxième trimestre, période au cours de laquelle les offres de programme haute définition sont (enfin) apparues, notamment en France. Globalement, le 1er trimestre 2006 affiche une progression de 3 % sur un an mais accuse une baisse de 8 % par rapport au quatrième trimestre 2005.

La téléphonie mobile s’affiche, avec le marché de l’affichage, comme l’une des plus fortes dynamiques. A tel point que le nombre de “photophones” (téléphones mobiles dotés de fonction de photographie numérique à un mégapixel au moins) a dépassé pour la première fois en Europe celui des appareils photo numériques (APN). Il s’est vendu 6,6 millions de photophones contre 4,3 millions d’APN. Malgré le développement de la 3G et l’intégration des fonction de baladeur numérique, le téléphone mobile a cependant vu ses ventes baisser de 1 % sur la période étudiée. Elles restent moins importantes que celles des APN qui chutent de près de 10 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur