La version 8 de DB2 intégrera de l’intelligence artificielle

Cloud

Afin de réduire au maximum les tâches des administrateurs, la prochaine version de la base de données d’IBM intégrera des modules d’automatisation et d’autoguérison (self-healing). Un thème phare au sein d’IBM.

La nouvelle version de la base de données d’IBM devrait rendre la vie des informaticiens plus facile. La version 8 d’IBM DB2 devrait, selon la firme, aider les sociétés à simplifier et automatiser certaines tâches associées au maintien des bases de données. La solution intègre ainsi deux nouveaux modules : Health Center et Configuration Advisor. Ces modules permettent de faire de la gestion de systèmes, d’effectuer des réglages, mais aussi d’assumer des fonctions d’auto-administration. On retrouve là un des thèmes chers à IBM : l’intelligence artificielle. Via son projet eLiza, IBM souhaite créer un univers dans lequel les applications s’auto-administrent, ne nécessitant plus qu’une intervention humaine limitée (voir édition du 13 juillet 2001).

DB2 version 8 s’oriente très clairement vers ce concept en limitant les interventions des administrateurs. La nouvelle base de données devrait être capable de trouver elle-même certaines réponses à des problèmes bien précis. Un procédé qui permettra aux utilisateurs de faire des économies en alertant les gestionnaires de la base d’éventuels problèmes et en suggérant des moyens de les résoudre, a expliqué Janet Perna, chargée des solutions de gestion de données chez IBM.

Configuration Advisor est conçu pour aider des administrateurs à gérer et optimiser DB2 pour une meilleure exécution. Janet Perna estime que ce module peut effectuer cette tâche en 20 minutes alors qu’il faut aujourd’hui en moyenne deux semaines pour arriver au même résultat. La version bêta, seule version disponible pour le moment, se concentre par ailleurs sur quatre secteurs clés : le calcul autonome, l’intégration de l’information, l’exécution des tâches et une haute disponibilité. Un effort est toutefois porté sur les services Web. La version finale sera commercialisée dans les six à neuf mois à venir.

IBM n°1 des SGBDR

Selon le cabinet d’étude Gartner Dataquest, IBM serait parvenu à ravir la première place à Oracle sur le marché des bases de données grâce au rachat d’Informix l’an passé (voir édition du 7 mai 2002). L’étude juge qu’IBM arrive en tête avec 34,6 % du marché mondial des SGBDR alors qu’Oracle, qui a vu son chiffre d’affaires baisser de 2,97 à 2,83 milliards de dollars, ne détiendrait plus que 32 % du marché, contre 34,1 % l’année précédente.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur