La voix sur IP s’imposera plus lentement que prévu

Régulations

D’après les dernières études, les entreprises américaines sont un peu moins enthousiastes quant à la qualité des communications obtenues avec la technologie de voix sur IP et s’équiperont plus lentement que prévu.

Selon une étude menée par Killen&Associates auprès de 1000 entreprises, la voix sur IP devrait s’accaparer 18% du volume global des appels voix en 2002 et grimper à 33% en 2005. Le chiffre longtemps donné à 45% pour 2005 a été revu à la baisse suite aux réponses des sociétés sondées qui se montrent moins confiantes qu’avant quant à la qualité de la voix sur IP. Pour Bob Godwin, analyste chez Killen&Associates, “la baisse des coûts génére l’enthousiasme mais il faut que la qualité s’améliore pour qu’on assiste à une véritable explosion du marché”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur