La vulnérabilité de QuickTime s’étend à Internet Explorer

Cloud

Les chercheurs sont parvenus à reproduire l’attaque de QuickTime dans le
navigateur de Microsoft.

La vulnérabilité Quicktime révélée vendredi dernier lors de la conférence CanSecWest infecte également le navigateur Internet Explorer de Microsoft.

L’attaque a été initialement démontrée sur un système fonctionnant sur le navigateur Safari d’Apple. Les tests ont révélé qu’elle affectait le navigateur Firefox aussi bien sur les systèmes Windows que sur Mac OS X.

Mais Terri Forslof, responsable des réponses de sécurité chez Tipping Point, a expliqué à nos confrères de Vnunet.com que l’ajustement de l’adresse cible de l’exploit a permis au laboratoire DV de l’éditeur d’exécuter l’exploit sous Internet Explorer 6 et 7.

“Cette vulnérabilité va affecter tous les navigateurs qui supportent Java “, a précisé Terri Forslof.

Tipping Point a obtenu les détails de cette vulnérabilité dans le cadre d’un concours de piratage avec une mise en jeu de 10 000 dollars. La découverte de la vulnérabilité initiale et le développement de l’exploit ont été attribués au chercheur indépendant Dino Dai Zovi.

L’exploit a été écrit dans le cadre d’un concours de piratage organisé lors de la conférence qui invitait les chercheurs à pénétrer dans un système MacBook Pro entièrement patché.

Selon Terri Forslof, les effets de la vulnérabilité peuvent être limités en désactivant Java dans le navigateur ou en supprimant le fichier QTJava.jar.

Dans une entrevue accordée à Vnunet.com, un porte-parole de Microsoft a déclaré que l’éditeur n’avait trouvé dans Internet Explorer aucune faille spécifique permettant cette attaque. Microsoft recommande aux utilisateurs d’en référer à Apple pour obtenir un correctif.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 25 avril 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur