La Xbox 360 débarque en Amérique du Nord

Mobilité

La console de jeux la plus puissante du moment sortira début décembre en Europe.

C’est ce mardi 22 novembre que Microsoft débutera la commercialisation de sa nouvelle console de jeux, la Xbox 360, en Amérique du Nord. Rappelons que ce “système de jeux vidéo et de divertissement”, dixit l’éditeur de Windows, se compose d’un processeur triple coeur IBM PowerPC cadencé à 3,2 GHz par coeur, d’une puce graphique ATI à 500 MHz et de 512 Mo de RAM. Le tout permettra d’afficher jeux et vidéo en haute définition (720p et 1080i) et en 16/9 (voir édition du 25 octobre 2005).

Mine de rien, la Xbox 360 sera donc la console de jeux vidéo la plus puissante du moment. Voire la machine multimédia la plus puissante en général. Le temps, en tout cas, que Sony et Nintendo sortent leurs consoles respectives, la PlayStation 3 et la Revolution, dont les lancements ne devraient pas intervenir avant le printemps 2006. Ce qui laisse à Microsoft quelques mois pour s’imposer sur ce marché tant convoité.

Si, sur le papier, la Xbox nouvelle génération est séduisante, son prix risque d’en refroidir plus d’un. D’autant que la console est incompatible avec les jeux de la Xbox première génération. Si le premier prix démarre à 300 euros, il n’offre qu’une console de base, avec lecteur DVD et manette filaire mais sans disque dur. Chichement limité à 20 Go, celui-ci peut être rajouté à l’ensemble pour une centaine d’euros. Il est cependant fourni dans la version Premium, qui propose également une télécommande et une manette sans fil. Le tout pour 400 euros (voir édition du 17 août 2005).

Des petits plus qui gonflent la facture

Le disque dur assurera avant tout la sauvegarde des parties et permettrait d’assurer la compatibilité avec les jeux plus anciens. De plus, nombre d’accessoires sont disponibles individuellement : casque micro (20 euros), carte mémoire (35 euros pour 64 Mo), adaptateur Wi-Fi (80 euros)… Autant de petits plus qui risquent de faire rapidement gonfler la facture. Sans parler des accès Xbox Live pour jouer en réseau, déclinés en Silver (accès par défaut mais limité) ou Gold (59 euros par an).

Contrairement à il y a quatre ans, lors de la sortie de la Xbox, Microsoft devrait pleinement profiter de ce relatif désert concurrentiel. Les tarifs de la Xbox 360 ne devraient donc pas baisser avant plusieurs mois. En Europe, ainsi qu’au Japon, la console est attendue le 2 décembre prochain. Noël va coûter cher, cette année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur