L’ADSL à 512 Kbits/s passe à 20 euros chez Tiscali

Cloud

Au tour de Tiscali de réagir aux nouvelles conditions tarifaires de Wanadoo. Le fournisseur d’accès propose l’accès à 512 Kbits/s au prix du 128 et baisse de 25 % le forfait à 1 024 Kbits/s.

Malgré les efforts de Wanadoo pour ajuster ses tarifs d’accès ADSL sur ceux de la concurrence afin de freiner la perte de ses parts de marché (voir édition du 12 décembre 2003), il n’aura pas fallu longtemps à ladite concurrence pour se distinguer à nouveau. Après 9Télécom, Free, qui a préféré augmenter la bande passante plutôt que de baisser les tarifs, AOL (voir édition du 23 décembre 2003) et Noos (voir édition du 6 janvier 2004), c’est au tour de Tiscali de réajuster ses tarifs. Et de frapper fort.

A partir du 15 janvier 2004, le fournisseur d’accès proposera l’ADSL 512 Kbits/s à 20 euros par mois. C’est donc le grand retour du forfait 512 Kbits/s qui avait disparu cet été au profit du 1 024 Kbits/s (voir édition du 19 août 2003), ce dernier passant de 40 à 30 euros. Cette fois, c’est le 128 Kbits/s qui disparaît du catalogue, pour le moment en tout cas. Soumises à un engagement d’un an, ces offres sont réservées aux 30 000 premiers inscrits. Elles font l’objet par ailleurs de frais d’activation qui varient de 49 euros (pour le pack ADSL “fixe”, offert) à 99 euros (pour le pack Wi-Fi proposé à 70 euros). Ces frais sont offerts aux internautes déjà équipés d’un modem ADSL.

Des offres valables pour tous

Conformément aux engagements pris cet été (voir édition du 2 juillet 2003), les abonnés actuels bénéficieront des nouvelles conditions tarifaires. Les abonnés au 128 Kbits/s pourront migrer vers le 512 pour le même prix et ceux du 1 024 pourront conserver leur abonnement et voir leur facture réduite. Les détails de la migration, qui doit pouvoir s’effectuer en ligne, n’ont cependant pas encore été fixés.

On le voit, la récente baisse tarifaire de Wanadoo entraîne un réajustement du marché, même si, programmées de longue date, les nouvelles offres de Tiscali sont annoncées avec un peu d’avance sur le calendrier. Histoire de ne pas laisser le champ libre à la filiale Internet de France Télécom. “Notre objectif reste d’offrir le service le plus performant possible sur l’ensemble du territoire”, déclare-t-on du côté de Tiscali qui opère sur son propre réseau national et relie les internautes via l’interconnexion régionale (option 3) de France Télécom. Tiscali est en effet l’un des rares FAI à n’avoir pas fait appel au dégroupage. Pour combien de temps encore ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur