L’AFNIC défend sa stratégie ‘.fr’

Cloud
Information - news

L’AFNIC, en alliance avec l’ACFCI (Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie), propose aux entreprises d’intégrer une dimension Internet à leur stratégie au moment même de leur création. Tout en choisissant leur raison sociale et la marque commerciale, les entreprises sont appelées à choisir leur nom de domaine.

L’AFNIC, l’organisme responsable de l’enregistrement des noms de domaines en “.fr” et l’ACFCI (Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie) ont décidé de donner une dimension Internet à toute entreprise qui se crée. Les deux organismes veulent ainsi sensibiliser les créateurs d’entreprise aux atouts d’Internet dans leur future activité, en leur faisant prendre conscience de l’intérêt pour eux de choisir au même moment leur raison sociale, leur marque commerciale et leur nom de domaine en ” .fr “. Après dépôt de son dossier au CFE (Centre de Formalités des Entreprises), le créateur d’entreprise sera ensuite orienté vers le prestataire Internet de son choix qui se chargera des formalités en relation avec l’AFNIC.

Le “.fr” permet en outre à la société de se voir répertorier dans HarmoNIC, l’annuaire des adresses Internet en “.fr”. L’annuaire est accessible en six langues et devrait s’étendre prochainement à dix.

“Si beaucoup de sociétés font le choix d’un ‘.com’, ces dernières restent attachées au ‘.fr’, car cela représente une réalité certaine. L’AFNIC se porte garant de la création d’un environnement de confiance et de sécurité dans le zone ‘.fr'”, déclare la chargée de communication de l’AFNIC. Selon l’AFNIC, le cybersquatting (la réservation en masse de noms de domaine par le revendre ensuite au prix fort à ceux qui en ont vraiment besoin, ndlr) y est impossible en raison d’une justification juridique demandée au moment du dépôt de nom. De plus, le système de pré-réservation y est là aussi impossible, puisque l’attribution d’un nom ne peut se réaliser qu’à la suite de la création du site. D’ailleurs, le dépôt du nom de domaine est facturé au prestataire Internet et non au client final.

Selon une enquête de Men and Mice, sur un échantillon de 5 000 domaines, 72,3 % étaient mal configurés. Pour l’AFNIC, ce type de problème est considérablement réduit dans la zone ‘.fr’, car l’enregistrement du site ne peut avoir lieu que s’il est en conformité avec les standards Internet. Le CIGREF (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) estime que 5 % des membres ayant un nom de domaine en ‘.fr’ ont rencontré des problèmes contre 55 % dans la zone ‘.com’.

En France, 85 904 domaines dans la zone ‘.fr’ ont été recensés. Un chiffre qui prend en compte les .com.fr,.tm.fr, .asso.fr, des noms de domaine à réservation plus libre. Il s’est créé plus de 250 000 entreprises en 1999 selon l’ACFCI.

Par ailleurs, l’AFNIC devrait mettre en place pour septembre un guide en ligne afin de donner une information générale sur Internet. Le guide devrait évoquer à la fois les enjeux du réseau et le développement de la nouvelle économie. Une rubrique devrait s’intituler, “comment s’enregistrer en ‘.fr'”.

Pour en savoir plus :

* AFNIC

* HarmoNIC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur