L’AFNIC met l’accent sur les noms de domaine français

Marketing

A compter du 3 mai prochain, les noms de domaine enregistrés en France métropolitaine et en outre-mer pourront comporter des graphèmes accentués et des caractères spéciaux.

A compter du 3 mai prochain, la procédure d’enregistrement de noms de domaine en .fr bénéficiera d’une souplesse accrue. Les adresses des sites Internet français pourront comporter une palette de graphèmes accentués, additionnés de quelques caractères spéciaux.

A l’origine de cette entreprise, l’AFNIC (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération) en étend le champ d’action aux départements et territoires d’outre-mer, en l’occurrence la Réunion (.re), Saint-Pierre-et-Miquelon (.st), Mayotte (.yt), les terres australes et antarctiques (.tf) ainsi que Wallis et Futuna (.wf).

Outre les éléments les plus fréquemment rencontrés dans le dictionnaire et sur les claviers conventionnels, la eñe espagnole (ñ) et le s-zet (ß) allemand se voient octroyer une place au soleil, au même tire que le “ç” et ledit “e dans l’o” (œ).

Les alphabets cyrillique et arabe feront l’objet d’une implémentation ultérieure.

Deux mois durant, la première vague d’attributions concernera uniquement les détenteurs de noms de domaine sollicités au préalable.

Ce qui s’apparente de prime abord à un service premium vise surtout à protéger les intérêts des marques et autres entités qui souhaiteraient se prémunir contre d’éventuelles pratiques abusives, oeuvres de tiers mal intentionnés.

Ainsi, s’il avait existé un site francetelecom.fr, son éditeur aurait pris soin de demander, plus qu’une simple transition vers la graphie accentuée, la réservation des deux noms de domaine.

Les néo-arrivants devront patienter jusqu’au 3 juillet et cette abolition des privilèges qui entraînera l’ouverture du système à toute demande d’enregistrement.

 

 

Crédit image : © PixBox – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur