L’Allemagne intensifie sa lutte contre le P2P illégal

Cloud

Les autorités policières ont arrêté 3 500 internautes accusés de partager illégalement des fichiers musicaux en ligne sur le réseau eDonkey.

La Fédération Internationale de l’Industrie Phonographique (IFPI) a annoncé, hier mardi 23 mai, le lancement d’une série d’actions en justice contre 3 500 internautes qui échangeaient des fichiers musicaux sur Internet. Les utilisateurs visés usaient du logiciels d’échange en ligne peer-to-peer (P2P) eDonkey en Allemagne. Il s’agirait de la plus grande action, à ce jour outre-Rhin, à l’encontre d’un réseau P2P.

Cette action est la touche finale d’une investigation de plusieurs mois synchronisée entre les autorités policières de Cologne et de Bergheim, une ville située dans la banlieue de Cologne. Selon les enquêteurs, les principaux intéressés avaient mis en ligne sans autorisation jusqu’à 8 000 fichiers musicaux par l’intermédiaire de la plate-forme numérique de partage. Ils encourent des amendes et des demandes de compensations financières susceptibles de s’élever à plusieurs milliers d’euros. Dans le cadre d’affaires précédentes, des centaines d’internautes mis en cause auraient accepté de réglé leur contentieux en échange de “compensations financières” d’un montant moyen de 2 500 euros environ (voir édition du 5 avril 2006).

Selon l’Ifpi, 400 millions de fichiers musicaux ont été téléchargés sur les réseaux P2P en Allemagne en 2005. En 5 ans, les ventes physiques de disques ont chuté d’un tiers. Une baisse que l’industrie musicale impute quasi intégralement aux réseaux d’échange sur Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur