L’américain UGC s’empare de Noos

Mobilité

Suez et UGC ont validé la transaction qui doit faire du groupe américain le nouveau propriétaire du câblo-opérateur Noos.

C’est officiel : le groupe Suez a annoncé, lundi 15 mars 2004, la vente de sa filiale Noos au groupe américain UnitedGlobalCom (UGC, filiale de Liberty Media) pour un montant compris entre 508 et 660 millions d’euros, soit 7,25 fois le résultat brut d’exploitation de 2004. Cette vente confirme la stratégie de Suez de sortir du marché de la communication pour se recentrer sur l’environnement et l’énergie. Le groupe conservera cependant 20 % de la holding française d’UGC.

Optimiser les deux réseaux

Cette acquisition va permettre à UGC de toucher environ 1,8 million d’abonnés aux services du câble en France. L’américain possède déjà le câblo-opérateur UPC/Chello qui représente un chiffre d’affaires d’environ 400 millions d’euros. Ce rapprochement va donner lieu à la mise en place d’une plate-forme qui permettra d’optimiser la gestion des deux réseaux. Elle devrait également faciliter et accélérer le déploiement de nouveaux services et la modernisation du réseau. UPC, tout comme Noos, délivre des services audiovisuels (programmes télévisés, cinéma à la carte…) et d’accès Internet haut débit.

UGC arrive sur un marché quelque peu redynamisé, notamment depuis la récente suppression du plafond de concentration de 8 millions d’habitants par zone (voir télégramme du 24 octobre 2003). Le nouveau groupe se retrouvera en concurrence avec NC Numéricâble (552 000 abonnés) et France Télécom Câble (847 000). Ce dernier pourrait cependant se désengager de l’activité câble et revendre les 27 % de parts qu’il détient dans Noos. La transaction entre Suez et UGC doit intervenir avant la fin du premier semestre 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur