L’Angleterre en route vers l’Internet illimité

Mobilité

Au Royaume-Uni, le gendarme des télécoms souhaite que les opérateurs mettent rapidement en oeuvre des temps de communication illimités pour les accès Internet.

Pionnier de l’Internet gratuit en Europe, le Royaume-Uni pourrait ouvrir la voie en matière de forfaits de communication Internet. Comment ? En adoptant des modèles de tarifs proches de ceux pratiqués aux Etats-Unis. Alors que les communications sont, comme en France, facturées à la minute, plusieurs grands acteurs britanniques de l’Internet et des télécoms se sont réunis récemment pour discuter de l’accès illimité dans leurs frontières. Des représentants de British Telecom, AOL UK, du spécialiste de l’abonnement gratuit Freeserve et des associations en faveur l’appel illimité (Campaign for Unlimited Calls) se sont réunis autour d’une table dressée par l’Oftel, l’organisme de régulation des télécoms outre-Manche.

Alors que British Telecom défendait sa proposition de réduction des tarifs, l’Oftel a souhaité développer l’introduction de forfaits illimités pour les grands consommateurs d’Internet. “C’est aux différents fournisseurs de services Internet et à British Telecom de développer des offres, mais fondamentalement nous voulons voir arriver les appels illmités”, a expliqué un porte-parole de l’Oftel. Reste que pour protéger son marché, British Telecom ne s’y montre guère favorable.

En France, plusieurs associations d’internautes ont réclamé lors des grèves de la connexion successives l’adoption d’un forfait illimité. Le seul progrès accompli chez France Télécom n’aura été que le lancement d’une offre à 100 francs TTC pour 20 heures de connexion.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur