L’animateur du blog MonPuteaux.com crie victoire au final

Mobilité

La relaxe de Christophe Grébert est confirmée dans une action initiée par le
clan Ceccaldi-Raynaud qui gère la Ville de Puteaux pour le motif de diffamation.

“4 procès, 4 défaites pour Joëlle Ceccaldi-Raynaud !”, s’exclame Christophe Grébert. L’animateur du blog “cityoen” MonPuteaux.com, du nom d’une commune située dans les Hauts-de-Seine, annonce avoir obtenu la confirmation de sa relaxe dans une affaire qui l’opposait à l’équipe municipale. Il avait été poursuivi en 2004 pour diffamation après avoir posté sur son blog des commentaires en lien avec un article publié initialement dans Le Parisien qui mettait en cause la gestion de la municipalité UMP de Puteaux.

Le 6 juin, la 11ème chambre de la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu en première instance en mars 2006 : Christophe Grébert est finalement relaxé, tout comme le quotidien qui était co-accusé. Cette

Pourquoi quatre victoires ? Parce qu’en avril, Christophe Grébert avait également obtenu la confirmation par la cour d’appel de Versailles (Yvelines) de la condamnation de Joëlle et Charles Ceccaldi-Raynaud (maire actuel et ex-maire de la Mairie de Puteaux appartenant au même clan) à 2500 euros d’amende chacun. Ils avaient été condamné respectivement pour diffamation et complicité après avoir insinué dans une lettre publiée sur le site Internet de la mairie que Christophe Grébert présentait des tendances pédophiles.

A priori, c’est la fin des épisodes judiciaires liées au blog de MonPuteaux.com. Son animateur va pouvoir se concentrer sur sa nouvelle bataille?politique cette fois-ci. Conquérir la municipalité de Puteaux lors des prochaines élections en 2008 sous l’étiquette du PS.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur