L’anti-virus AVG malmène sérieusement Windows XP

Cloud

L’anti-virus AVG identifie un composant de Windows XP comme étant un cheval de Troie et demande à l’effacer. Résultat : l’OS ne redémarre plus !

Qui aurait pu penser que la mise à jour d’un logiciel pourrait conduire à destruction d’un fichier clé de Windows XP ? Pourtant, les utilisateurs des versions française, espagnole, néerlandaise, italienne et portugaise de ce système d’exploitation ont eu une bien mauvaise surprise quand ils ont téléchargé les mises à jour 7.5 et 8.0 de l’anti-virus AVG.

Celui-ci a en effet tout bonnement effacé le fichier “user32.dll”, un composant essentiel au bon fonctionnement de Windows XP. Résultat : les utilisateurs n’ont pas pu redémarrer leur système d’exploitation.

L’anti-virus AVG a tout simplement fait du fichier “user32.Dll” un “faux positif”. C’est-à-dire que les nouvelles mises à jour ont identifié ce fichier essentiel comme étant infecté par un cheval de Troie et ont demandé tout naturellement à l’utilisateur de le supprimer du système.

Geste commercial

Mais AVG a réagi assez vite en mettant en ligne un utilitaire pour réparer cette fausse manipulation, qui consiste à réinstaller sur son PC le fichier système effacé à partir du CD d’installation de Windows XP.

Et pour rattraper le coup, AVG a fait un geste commercial en direction de ses clients. Les utilisateurs de la version 7.5 et 8.0 se voient offrir un an de licence de l’anti-virus AVG 8.0.

Pour ceux bénéficiant d’une version gratuite, AVG leur permet d’obtenir une licence gratuite de la version 8.0, vendue normalement environ 35 euros, et qui intègre quelques fonctions supplémentaires de protection par rapport à son équivalent gratuit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur