L’Apple Store fait fureur à Tokyo

Mobilité

Dimanche 30 novembre, un Apple Store ouvrait ses portes à Tokyo dans le quartier marchand de Ginza. Sept mille visiteurs étaient présents pour découvrir la première boutique Apple hors du sol américain.

C’est sous la pluie matinale que les 5 000 premiers clients de l’Apple Store du quartier Ginza de Tokyo ont attendu l’ouverture des portes du premier magasin de vente d’Apple en dehors des Etats-Unis (voir édition du 27 novembre 2002). Comme d’habitude, les quelque 140 employés du magasin ont accueilli leurs premiers chalands en chantant et en frappant des mains, tandis qu’étaient distribués les programmes des événements prévus dans le magasin courant décembre. Premier sur le territoire nippon, l’Apple Store de Ginza sera suivi d’une seconde échoppe à Osaka, dont l’ouverture est prévue pour la seconde moitié de 2004. Les dirigeants d’Apple n’ont pas tari d’éloges à propos de Tokyo : “C’est le meilleur endroit au monde pour faire ses emplettes. La 5e Avenue de New York est géniale, les Champs-Elysées à Paris ou la Regent Street de Londres aussi, mais Ginza n’a aucun équivalent”, a souligné Ron Johnson, le responsable de la chaîne de distribution, lors d’une conférence de presse le 27 novembre.

Et on ne peut pas dire qu’il en ait rajouté : entourée par des marques telles que Louis Vuitton, Hermès ou encore Gucci, la boutique d’Apple ressemble à ses actuelles lignes de matériels professionnels. Les façades de son immeuble sont recouvertes d’un revêtement métallique rappelant tant la gamme des PowerBook que celle des PowerMac : aluminium anodisé à tous les étages ! Au sommet de l’immeuble, le logo de la Pomme semble suspendu, tandis que deux façades en sont également ornées. A l’intérieur, c’est Byzance (voir édition du 16 mai 2001) : les lignes d’ordinateurs sont présentes au rez-de-chaussée et visibles de la rue. Le premier étage abrite plusieurs thématiques (musique, cinéma et photo) ainsi que le fameux “genious bar”. Au deuxième étage, on retrouve l’amphithéâtre désormais traditionnel dans les plus grands sites de vente de la firme : quelque 84 fauteuils de velours rouge et de bois clair font face à un pupitre de conférence et à un écran de projection. Apple prévoit d’y tenir 9 à 10 événements quotidiens, des présentations et des ateliers. Au troisième étage, logiciels et périphériques tiennent tête à une zone de jeux destinée aux enfants et à un cybercafé avec accès à Internet par l’intermédiaire d’un réseau AirMac, l’équivalent japonais de l’Airport.

24 millions de visiteurs depuis 2001

Enfin, au sommet de l’immeuble, un dernier niveau doit accueillir un centre de formation payant. Celui-ci a été “particulièrement bien accueilli”, a confirmé Ron Johnson à nos confrères de MacCentral, puisqu’il affiche complet jusque début mars. Une déclaration qui vient confirmer le succès de l’ouverture de cette chaîne de magasins : “L’année dernière, nous avons eu 14 millions de visiteurs, l’équivalent de 175 MacWorld Expo.” Depuis l’ouverture du premier des 70 magasins de la firme (voir édition du 9 mai 2001), 24 millions de personnes en ont franchi les portes. De quoi expliquer la disparition définitive de la MacWorld Expo japonaise l’année dernière ?

Et l’Europe, dans tout cela ? Rien ne filtre pour le moment. Tout au plus aura-t-on remarqué une modification de calendrier pour l’Apple Expo, qui doit ouvrir ses portes du 31 août au 4 septembre, soit près de vingt jours avant les dates qui avaient été retenues pour 2003. En tout cas, Apple fait feu de tout bois : selon Nielsen/NetRatings, avec 4,5 millions de visiteurs, son site en ligne a enregistré le plus gros trafic Internet des constructeurs informatiques durant la semaine du 9 au 16 novembre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur