L’application WikiLeaks évincée de l’Apple App Store

Cloud

Apple a confirmé que l’application WikiLeaks a été éjectée de sa place de marché App Store pour infraction au règlement de développement.

Après Amazon.com, PayPal ou Bank of America, c’est au tour d’Apple de prendre des sanctions contre WikiLeaks.

La firme de Steve Jobs a fait savoir qu’elle éjectait de l’Apple App Store une application dédiée à l’organisation à but non lucratif de Julian Assange.

Celle-ci a fortement accru sa notoriété en diffusant auprès du grand public des documents confidentiels de la diplomatie américaine.

Apple explique cette décision après avoir constaté une infraction au règlement intérieur.

“Nous avons retiré l’application WikiLeaks du kiosque en ligne Apps Store car celle-ci ne respectait pas notre charte des développeurs”, a fait savoir Apple dans une déclaration transmise à Reuters.

“Les applications doivent se conformer aux lois locales et ne pas mettre un individu ou un groupe particulier en danger.”

Julian Assange, “terroriste high-tech” selon l’administration fédérale américaine
Après neuf jours passés en prison début décembre, Julian Assange reste assigné à résidence au Royaume-Uni. Le co-fondateur de WikiLeaks est sous le coup d’une demande d’extradition de la Suède. Pays dans lequel il est poursuivi pour agressions sexuelles sur deux femmes.  Mais les choses pourraient s’aggraver du côté des Etats-Unis. Le vice-président Joe Biden a demandé au ministère de la justice (DoJ) de trouver un moyen pour lancer une procédure judiciaire visant Julian Assange, accusé de “terroriste high-tech”.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur