L’arrivée d’ODF dans Microsoft Office reçoit un accueil mitigé

Mobilité

La récente annonce de Microsoft n’a pas impressionné les observateurs de l’industrie

Le projet de Microsoft d’implémenter ODF (Open Document Format) à sa suite Office 2007 a reçu un accueil mitigé. La société de Redmond a révélé en début de semaine son projet de permettre aux utilisateurs d’ouvrir, de modifier et d’enregistrer des documents aux formats ODF et OOXML (Office Open XML, format concurrent appartenant à Microsoft).

Toutefois, les groupes de régulation, les opposants à Microsoft et les analystes de l’industrie ne sont pas convaincus que ce projet puisse mener vers une plus grande harmonie dans le combat pour le contrôle du système de format de fichier du futur. La Commission européenne a déclaré qu’elle allait examiner attentivement ce projet de Microsoft.

“La Commission accueille favorablement tout projet de Microsoft favorisant une réelle interopérabilité, apportant aux clients un plus grand choix, et réduisant la dépendance envers les fabricants”, déclare la Commission. “Dans le cadre de son investigation continue des pratiques antitrust concernant l’interopérabilité avec Microsoft Office, la Commission va tenter de déterminer si l’annonce du support ODF par Office mène à une meilleure interopérabilité et permet aux clients de traiter et d’échanger des documents avec le logiciel de leur choix.”

Les partisans du format ODF sont optimistes. Jim Parkinson, vice-président des outils et services de développement chez Sun Microsystem a accueilli cette nouvelle avec enthousiasme.

“Nous sommes impatients de travailler avec Microsoft sur le comité technique Oasis ODF afin de terminer la version 1.2 d’ODF, et la proposer comme mise à jour au comité ISO/IEC”, déclare-t-il. “Il s’agit d’un grand pas en avant vers l’interopérabilité et l’ouverture demandée par les clients dans le monde entier.”

D’après les analystes de l’industrie, bien qu’il s’agisse de bonnes nouvelles pour le camp ODF, la guerre entre les deux formats est loin d’être terminée.

“Microsoft entend réellement augmenter et améliorer son support ODF, ce qui renforce l’idée que Redmond tend vers un support de l’open source, des standards ouverts et de l’interopérabilité, en réponse aux demandes de ses clients, plutôt qu’aux contestations des critiques et aux règles imposées par les régulateurs antitrust”, écrit Jay Lyman, analyste Open Source de 451 Group.

“Microsoft va certainement continuer à travailler sur le support et la promulgation du format OOXML, mais ce format a maintenant un compagnon pour l’utilisation globale de Microsoft Office. Toutefois, alors que le format OOXML fait face au scepticisme, aux décisions du comité ISO et à l’investigation de l’Union européenne, le format ODF est prêt à être utilisé par de très nombreux fabricants. De plus, son adoption augmente progressivement et va certainement connaître un nouvel essor à partir de cette semaine.”

Adaptation de l’article Microsoft ODF move gets lukewarm reception de Vnunet.com en date du 27 mai 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur