Larry aime les chiens

Cloud

L’OPA d’Oracle sur Peoplesoft est l’occasion de déclarations fracassantes des dirigeants de l’un et l’autre éditeur. Visiblement, ces deux-là sont comme chien et chat…

Dans la torpeur de l’été, heureusement qu’il y a, pour nous tenir en haleine, le feuilleton de l’OPA hostile d’Oracle sur Peoplesoft et les déclarations des dirigeants des deux sociétés : Larry Ellison et Craig Conway. Manifestement, les deux hommes ne s’aiment pas beaucoup. Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pensait de l’offre de rachat d’Oracle, Craig Conway a ainsi déclaré : “C’est comme si on me demandait la permission d’acheter mon chien pour pouvoir le tuer.” Et de fait, Larry Ellison avait d’entrée de jeu indiqué qu’il ne comptait pas “maintenir en vie” deux lignes de produits et serait donc amené à sacrifier celle de Peoplesoft. Jeudi 10 juillet, Larry Ellison, s’adressant à des analystes financiers, a réaffirmé sa volonté de mener, coûte que coûte, l’OPA. Il en a profité pour se moquer gentiment de son alter ego : “Craigy pense que je veux tuer son chien. Mais c’est faux, j’aime les animaux. Si Craigy et son chien étaient debout l’un près de l’autre et si j’avais de quoi tirer une balle, croyez-moi, elle ne serait pas pour le chien.” Ambiance…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur