L’ART publie son 5ème rapport d’activité

Mobilité
Information - news

Le 5ème rapport annuel de l’ART dresse le bilan du marché des télécommunications. Le gendarme des télécoms y souligne notamment les baisses importantes à la fois du prix des télécommunications fixes et mobiles et de l’accès à Internet.

L’ART présentait le 9 juillet son rapport 2001 du marché des télécommunications. Sans surprise, l’Autorité de Régulation des Télécommunications juge que la téléphonie mobile et Internet ont été de formidables vecteurs de croissance. Et malgré la crise du secteur des télécommunications, le marché français connaît depuis trois ans une croissance à deux chiffres, en valeur (+ 10,6 %) comme en volume (+ 23 %). L’ART estime que plus de 1,5 % des dépenses de consommation des ménages sont consacrés aux services de télécommunications (chiffre qui a quasiment triplé en trente ans). L’année 2002 devrait confirmer ces tendances, même si un ralentissement de la croissance est vraisemblable.

Le rapport dresse le bilan des prix dans la téléphonie fixe. Le prix des communications nationales (hors locales) de France Télécom a connu ainsi en six ans (1996-2001) une baisse de l’ordre de 60 %, pour les entreprises comme pour les ménages. Le prix des communications locales a, quant à lui, baissé de 11 % pour les ménages et de 14 % pour les entreprises. Toutefois, au total, les baisses sur la facture moyenne n’ont été que de 10 % pour les ménages et de 28 % pour les entreprises, essentiellement du fait de la hausse du prix de l’abonnement de France Télécom, lequel est passé de 7,87 à 12,55 euros TTC.

Forte baisse du prix de l’accès Internet

Concernant le prix de l’accès à Internet, on constate une baisse de l’ordre de 65 % pour des durées de communication mensuelles courtes (entre 3 et 10 heures), de 75 % pour des durées de communications mensuelles moyennes (entre 15 et 30 heures) et de 50 % pour des durées de communications mensuelles longues (entre 40 et 100 heures).

Les tarifs des communications à partir d’un téléphone mobile ont eux aussi très largement baissé entre début 1998 et début 1999 pour se stabiliser par la suite. Les prix ont ainsi baissé de 29,7 % pour 30 minutes de communications mensuelles, de 11,6 % pour 1 heure de communications mensuelles, de 20,9 % pour deux heures de communications mensuelles et de 15,7 % pour 3 heures de communications mensuelles.

L’ART, qui s’appuie sur les chiffres de l’AFA (Association des fournisseurs d’accès à Internet), estime à 7,7 millions le nombre d’abonnés résidentiels au 31 mars 2002 et à 15,7 millions le nombre d’utilisateurs fin 2001, en croissance de 26 % au 4ème trimestre d’après Médiamétrie. L’accès commuté représente, selon l’AFA, 90 % des abonnés résidentiels à Internet. L’accès à haut débit regroupe 734 500 abonnés résidentiels au 31 mars 2002.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur