L’AS/400 reste un fer de lance pour IBM

Cloud

Malgré un ralentissement des ventes, l’AS/400 est toujours une plate-forme stratégique pour IBM qui oriente son ordinateur phare vers la technologie Java.

Véritable caméléon, l’AS/400, le mainframe d’IBM, n’en finit plus de s’adapter aux nouvelles technologies. Selon le cabinet d’études Meta Group, en 2004, Big Blue aura transformé une plate-forme aujourd’hui dévolue au commerce électronique en serveur Java polyvalent ! “IBM devrait rebaptiser l’AS/400 en JS/400 parce que Big Blue est en train d’en faire progressivement sa plate-forme serveur de prédilection pour cette technologie”, explique Mark Raphael, directeur d’études chez Meta Group.

Pour Tony Madden, directeur des ventes de l’AS/400 en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, “l’indépendance qui existe entre machine et interface sur l’AS/400 permet de faire tourner Java en dessous du système d’exploitation ce qui améliore considérablement les performances”. Mais malgré le formidable potentiel envisageable par l’application de la technologie Java à l’AS/400, IBM doit faire face à un ralentissement inexorable du marché.

Big Blue confirme en effet officiellement que les ventes ont été faibles cette année avec des revenus en baisse par rapport à l’année dernière. En outre, le géant américain a dû mettre la main à la poche pour augmenter le nombre de ses revendeurs et étendre encore ses parts de marché.

Seule note d’optimisme dans ce climat de récession, le Meta Group indique que 23% des ventes d’AS/400 ont été réalisées auprès de nouveaux comptes, une augmentation nettement supérieure à celle de l’année dernière qui était de 15%. Malgré son grand âge, l’AS/400 continue de séduire de nouvelles entreprises.

Pour en savoir plus : http://www.ibm.com (US).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur